Carnets du Business


           

​Galaxy Note 7, Samsung assure que la batterie est responsable du fiasco




Lundi 23 Janvier 2017


Les conclusions de l’enquête interne de Samsung affirment que c’est bien la batterie du Galaxy Note 7 qui a été responsable des nombreux incidents reportés. Des explications accompagnées d’un mea culpa qui ne devrait pas suffire à sortir le groupe d’une mauvaise passe historique.



ILD
ILD
C’est un bon début mais pas sûr que ça suffise pour sortir Samsung d’une mauvaise passe qui continue de trainer. En annonçant les résultats d’une enquête « interne » mais « indépendante » très attendue, le groupe cherche à mettre derrière lui le fiasco planétaire des Glaxy Note 7 qui explosent. La société sud-coréenne affirme ainsi que la cause de l’incident était bien la batterie, profitant de cette mise au point pour présenter ses excuses pour ces incidents, dont un à bord d’un avion qui avait beaucoup fait parler de lui.

« Le premier fabricant mondial de smartphones avait été contraint en septembre d'ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7, plusieurs spécimens ayant pris feu ou explosé. Le premier conglomérat sud-coréen a ensuite dû renoncer complètement en octobre à la production de cet appareil qui devait concurrencer l'iPhone 7, quand il est apparu que certains Note 7 distribués en remplacement des appareils défectueux prenaient également feu » rappelle Challenges .

Alors que l’incident a coûté des milliards de dollars à Samsung, le groupe a expliqué avoir engagé beaucoup de moyens pour trouver l’origine du problème. Quelques sept cents chercheurs et ingénieux ont travaillé sur cette enquête en testant 200 000 appareils et 30 000 batteries. « Nous assumons la responsabilité du fait que nous n'ayons pas su identifier et vérifier les problèmes qui se présentaient sur le design et la fabrication des batteries (…) Nous avons pris des mesures correctrices pour nous assurer que cela ne se reproduise jamais » affirme le communiqué officiel.

« Après l'annonce des résultats des investigations, le titre Samsung Electronics progressait vers 01H50 GMT de 0,91% à 1,87 millions de wons. Samsung traverse une des pires séquences de son histoire. Outre le fiasco commercial du Galaxy Note 7, le groupe s'est retrouvé au coeur du retentissant scandale qui a entraîné la destitution de la présidente de la Corée du Sud, Park Geun-Hye » conclue le magazine économique.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y
VA Press : Le groupe RATP inaugure un centre de formation dédié à l'apprentissage: "Par ce nouvel... https://t.co/gGvEJLCi1v https://t.co/M4gHL1yWjo
VA Press : "Daech ; l'arme de la communication dévoilée". Analyse à la veille de la chute proche et probable du califat. https://t.co/m8mxIygkO1
VA Press : Une politique familiale ni solidaire, ni responsable ?: Lors de la campagne électorale... https://t.co/X8rzlsLN2O https://t.co/7pgMwKanJt