Carnets du Business


           

​Les avantages des salariés SNCF




Jeudi 15 Octobre 2015


Un article du magazine Que Choisir décortique les avantages dont bénéficient les salariés de la SNCF. Primes, augmentations annuelles de 4,25% et 3 200 médecins salariés, l’enquête souligne une fois de plus que la société ferroviaire est un cas à part.



​Les avantages des salariés SNCF
« Après l'histoire du cadre payé à ne rien faire 5 000 euros par mois par la SNCF depuis douze ans, qui a fait l'actualité au mois d'août, voici l'enquête choc du magazine Que choisir parue dans son numéro de septembre » commence l’article du Point.fr sur une enquête publiée par le magazine de l’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir.

Il apparait de manière très claire que les avantages dont bénéficient les salariés de la société ferroviaire française sont encore très importants. Parmi les observations générales, il semble notamment que la SNCF suit une politique salariale très particulière puisque la masse salariale continue à progresser plus rapidement que le nombre de voyageurs qui utilisent les services de la société.

Augmentations, médecins salariés et 12 milliards de subventions

Le Point.fr souligne en particulier trois données étranges qui démontrent un traitement tout à fait original des salariés SNCF. D’abord, les augmentations des salaires sont en moyenne durant les dix dernières années de 2,5% en plus de l’inflation ce qui équivaut à 4,25% d’augmentation salariale annuelle, « quatre fois plus que dans le privé au cours de la même période. »

Par ailleurs, une partie de l’enquête de l’UFC que Choisir s’attarde sur les multiples primes et allocations perçues par les salariés. 
« On y apprend également, entre autres gabegies et lubies, que la SNCF emploie l'énorme contingent de 3 200 médecins à temps complet ou partiel et que le service central de communication occupe à lui seul 565 personnes, sans compter les services de com' des directions régionales. Selon la Cour des comptes, l'entreprise a dépensé plus d'un milliard d'euros entre 2007 et 2012 pour faire sa propre promotion, alors qu'elle n'évolue pas dans un univers concurrentiel puisqu'elle a un monopole sur le rail » commente Le Point. 

Enfin la société couterait plus de mille euros par an aux contribuables qui payent l’impôt sur le revenu avec 12 milliards de subventions annuelles pour une dette globale de 44 milliards d’euros.

Lire en intégralité l'article du Point.fr

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La qualité de vie au travail dans les établissements de santé, un enjeu de santé... https://t.co/bbcrVBy0cp https://t.co/6bRp0mwCpW
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/MShEEkeqJF
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/GMQelDVIpQ
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/kJLYhyPjxO
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/vXz3ay7piF