Carnets du Business


           

​Les jeunes veulent entreprendre mais craignent l’insécurité




Mercredi 25 Janvier 2017


Une enquête OpinionWay montre que les adultes de moins de 30 ans montrent le désir d’entreprendre et de monter leur propre entreprise. Une envie partagée par plus de la moitié des personnes interrogées mais qui se heurte à la crainte de l’insécurité avec une grande majorité qui vise avant tout un emploi en CDI.



L’entreprenariat est une voie professionnelle de premier choix pour les jeunes. N’en déplaise aux clichés, les moins de trente ans démontrent une envie de monter leur entreprise, affirme une étude OpinionWay sur un échantillon de plus de mille personnes. « L'entrepreneuriat devient progressivement une piste professionnelle envisagée par les jeunes actifs qui ne délaissent pour autant pas le salariat. Les résultats nuancés de l'étude* menée par OpinionWay pour l'Union des auto-entrepreneurs et la fondation Le Roch Mousquetaires à l'occasion du prochain Salon des entrepreneurs, qui se déroulera à Paris les 1er et 2 février prochains, lèvent le voile sur ce paradoxe » avance L’Express .

44% des personnes interrogés répondent qu’ils ont auraient « probablement » envie de se mettre à leur compte alors que 16% répondent « certainement ». Mais si plus de la moitié manifeste ce désir, c’est avant tout l’insécurité liée au statut d’entrepreneur qui retient les plus hésitants. « L'étude ne dit pas précisément si cette envie se concrétisera un jour ou si elle restera au stade de projet dans l'esprit de ces jeunes gens mais, en tout cas, le chiffre interpelle et témoigne d'une évolution de la perception à l'égard de la création d'entreprise. 26% des sondés assurent tout de même qu'ils "envisagent" de sauter le pas dans les deux ans qui viennent » poursuit le magazine.

A l’inverse quasiment trois personnes sur quatre interrogées estiment qu’un CDI est un objectif majeur contre seulement un sur cinq qui affirment être moins attirés par un contrat de ce type. Plus que les revenus, c’est surtout la protection sociale et les obstacles au logement de l’indépendance professionnelle qui inquiète. Du côté des points positifs, outre la satisfaction d’être son propre patron, le choix de ses horaires et de son mode d’organisation sont les points positifs les plus souvent avancés.  

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y
VA Press : Le groupe RATP inaugure un centre de formation dédié à l'apprentissage: "Par ce nouvel... https://t.co/gGvEJLCi1v https://t.co/M4gHL1yWjo
VA Press : "Daech ; l'arme de la communication dévoilée". Analyse à la veille de la chute proche et probable du califat. https://t.co/m8mxIygkO1
VA Press : Une politique familiale ni solidaire, ni responsable ?: Lors de la campagne électorale... https://t.co/X8rzlsLN2O https://t.co/7pgMwKanJt