Carnets du Business


           

​Voiture présidentielle, suspense pour les trois marques françaises




Jeudi 11 Mai 2017


Emmanuel Macron va devoir choisir entre des modèles de luxes des marques françaises pour sa voiture présidentielle lors de l’investiture. Pendant sa campagne il roulait en Renault Espace, comme François Hollande en fin de mandat, mais pourrait se laisser tenter par un modèle Peugeot plus luxueux.



DR
DR
La voiture présidentielle c’est tout un symbole. Traditionnellement, les présidents sont conduits dans une version haut de gamme d’un véhicule français prestigieux. C’est donc en quelque sorte un marqueur pour la voiture qui est choisie par l’Elysée. « François Hollande avait opté pour une Citroën DS5 Hybrid lors de son investiture puis pour ses déplacements. En fin de mandat, le président de la République roulait en Renault Espace... comme Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale, jusqu'à ce fameux trajet, dimanche, entre son quartier général et le Carrousel du Louvre, où il a célébré sa victoire après une longue marche. Mais si le président élu souhaite incarner le changement, peut-être se laissera-t-il tenter par un autre véhicule ? » s’interroge Le Dauphiné.com.

Si c’est Renault qui garde la vedette, il est aussi possible que Emmanuel Macon choisisse le modèle Talisman qui d’après le journal a les « attributs présidentiels ». « Autres possibilités, mais chez Peugeot cette fois : céder, comme de nombreux Français, à la mode des SUV ? Dans ce cas, deux modèles pourraient convenir. Le Peugeot 3008, très confortable et de taille équivalente au Renault Espace, ou encore le SUV Peugeot 5008, plus grand (jusqu'à 7 places), encore plus confortable et très imposant » continue l’article.

En restant sur des modèles français, le président n’a finalement pas beaucoup de choix dans les modèles haut de gamme. Si l’on compare avec les officiels allemands, japonais ou américains, qui eux ont l’embarras du choix. A titre de comparaison, la limousine General Motors de Donald Trump est surnomée « The Beast », pèse 8 tonnes et a coûté 14 millions de dollars .

« Renault, Peugeot et Citroën... Le nouveau président pourra soit  sélectionner un véhicule appartenant à la flotte existante de l’Elysée, soit choisir un modèle inédit personnalisé par un carrossier, comme l’avait fait Nicolas Sarkozy. L’équilibre est délicat : il faut incarner le prestige et la modernité, la performance, tout en ne faisant pas pour autant "étalage de richesses", dans un contexte social compliqué » commente de son côté LCIC’est vrai qu’on en apprend beaucoup sur quelqu’un en voyant sa voiture. 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Près de 40% des cancers pourraient être évités: Le Ministère des Solidarités et de la... https://t.co/fPOKMUDMjr https://t.co/e1Rwfe3vtD
VA Press : Charles de Gaulle, le dernier capétien: Charles de Gaulle, un totem politique... https://t.co/6hFajnnZuD https://t.co/wB7zsxfcV1
VA Press : La qualité de vie au travail dans les établissements de santé, un enjeu de santé... https://t.co/bbcrVBy0cp https://t.co/6bRp0mwCpW
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/MShEEkeqJF
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/GMQelDVIpQ