Carnets du Business


           

Abu Dhabi: le système municipal crée une croissance responsable




Mercredi 20 Janvier 2010


Des projets d'efficacité énergétique seront présentés lors du Sommet énergétique sur l'avenir du monde à Abu Dhabi, la capitale des émirats Arabes Unis (EAU). Celle-ci accueillera le Sommet énergétique sur l'avenir du monde (WFES) du 18 au 21 janvier, réunissant des experts internationaux en vue d'examiner des solutions viables aux problèmes que pose un monde dépendant de plus en plus d'une énergie à base de carbone. Mais Abu Dhabi elle-même est bien plus qu'un simple lieu de rendez-vous permettant à l'est et à l'ouest de se rencontrer. (19 janvier - PR Newswire)



Abu Dhabi: le système municipal crée une croissance responsable
La cité semble illustrer de nombreux problèmes le WFES entend bien résoudre. Riche en commodités, se développant rapidement et contribuant considérablement à l'économie mondiale basée sur le pétrole, l'émirat fait également face au problème de son emplacement désertique où l'eau est rare et où la chaleur torride de l'été crée d'énormes demandes d'électricité pour alimenter l'air conditionné.

Tout à fait conscientes du besoin de répondre à ces problèmes, les autorités locales et municipales ont mené un certain nombre d'initiatives visant à optimiser le niveau de viabilité d'Abu Dhabi, tout en faisant d'elle un leader régional dans l'assurance de la viabilité de son développement rapide.

On note principalement l'introduction de codes de construction leaders dans le monde. élaborés en tandem avec l'International Code Council, ces codes obligeront entre autres les entrepreneurs à construire des bâtiments en faisant spécifiquement attention à l'efficacité énergétique et hydraulique, à une accessibilité aisée, aux paramètres sismiques, et à une protection accrue contre les incendies. Les codes exigent que les matériaux et l'isolation utilisent de façon optimale les températures fluctuantes pour réduire la dépendance gourmande en énergie de l'air conditionné.

Les experts du Département des Affaires Municipales de la ville calculent que le Code de conservation énergétique d'Abu Dhabi permettra aux bâtiments de rester dans les limites difficiles de consommation énergétique exposée par les NU pour des climats extrêmement chauds, incluant 96 kWh/m carré /pa pour les immeubles de bureaux [1].

"Abu Dhabi se développera rapidement lors des dix prochaines années, et nous devons nous occuper de cela en faisant bien attention non seulement à notre propre utilisation efficace de l'énergie, mais aussi à ce que cela signifie pour l'environnement alentours. Ces codes attestent vraiment de cela", déclare SE Rashid Al Hajeri, Président du Département des Affaires Municipales.

Les constructeurs devront aussi faire de plus en plus attention à éliminer correctement les déchets tout en s'assurant qu'autant de matériaux de construction que possible soient recyclables ou basés sur des matériaux déjà recyclés.

La gestion hydraulique efficace est un autre domaine sur lequel se focalise le système municipal. L'émirat dépend d'eau dessalée et son utilisation efficace est essentielle aux objectifs de viabilité d'Abu Dhabi.

Quelque 90% de l'eau usée sont recyclés, particulièrement dans divers projets verts d'irrigation tels que les parcs et les espaces ouverts, qui augmentent non seulement la qualité de vie de la ville, mais ajoutent aussi à la biodiversité ainsi qu'à l'absorption du carbone.

Il existe un système d'irrigation maître entièrement contrôlable au centre de l'effort d'économie d'eau dans la capitale elle-même - SCADA (acquisition de données et contrôle de surveillance) - qui garantit une distribution équitable, une élimination minimale et une utilisation optimale. Réaliser des travaux de drainage de surface réduit les ruissellements souterrains et d'eau de pluie directs, là où c'est le plus nécessaire.

"Abu Dhabi a toujours été très consciente de la nature précieuse de l'eau en tant que ressource. Ce genre d'investissement signifie qu'il y ait le moins possible de gâchis tout en nous faisant profiter des grands avantages de la verdure", ajoute Al Hajeri.

à Al Ain, la seconde ville de l'émirat et une station balnéaire dans un oasis, l'effort de viabilité dépend de l'EHSMS, ou Système de gestion de la sécurité, de la santé et de l'environnement. L'EHSMS est un plan intermunicipal intégré pour la sécurité de la main d'oeuvre de construction additionnée à la minimisation de la pollution, du gâchis et de l'impact environnemental du secteur de la construction d'Abu Dhabi.

En reflétant les larges efforts de l'émirat sur l'amélioration des pratiques de construction, Al Ain obligera les entrepreneurs à présenter leur propre EHSMS d'ici 2012.

Dans la région Ouest d'Abu Dhabi, une surface désertique, les températures élevées et le déplacement constant des dunes de sable ont des effets environnementaux négatifs, de l'envahissement du désert à la destruction des plantes et bâtiments par des vents corrosifs.

La Municipalité de la région Ouest a l'intention de résoudre ces problèmes grâce à un système de placement de coupe-vents naturels.

Les avantages environnementaux et économiques sont considérables, incluant la réduction de l'érosion terrestre et l'encouragement des ceintures vertes, qui absorbent le dioxyde de carbone, encouragent la biodiversité, agissent comme filtre d'eau et réduisent les fluctuations de climat avec leurs répercussions sur l'utilisation de l'énergie.

"Le système municipal d'Abu Dhabi a adopté une approche coordonnée et ambitieuse des difficultés d'un développement viable. Le Sommet énergétique sur l'avenir du monde met en relief nos efforts et je suis certain qu'Abu Dhabi aura beaucoup de choses à présenter", conclut Al Hajeri.

A propos du Département des affaires municipales :

Le Département des Affaires Municipales (DMA) a débuté ses opérations en mai 2007, suite à la décision du Conseil exécutif d'Abu Dhabi d'intégrer le système municipal de l'émirat. En tant que nouvelle entité gouvernementale, le Département des Affaires Municipales a été créé pour diriger, coordonner et superviser trois municipalités : Abu Dhabi, Al Ain et la région Ouest. Le DMA a un rôle règlementaire, tandis que la livraison de services et les opérations se trouvent au niveau de la municipalité.

Le 5 mai 2008, le Département des Affaires Municipales ainsi que les municipalités d'Abu Dhabi, Al Ain et de la région Ouest ont débuté un nouveau projet de services municipaux, avec la signature de l'historique Charte Municipale qui aligne le DMA et trois municipalités sur une plus grande collaboration et une meilleure coopération.

[1] PNUE, élaboration de lignes directrices relatives à la conservation de l'énergie, Avant-projet du 14 avril 2009

Contact:
Mme Amal Al Jarwan
Tél. : +971-2-4030311
E-mail : media@dma.abudhabi.ae

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer, les risques des traitements alternatifs: D’après une étude, ceux qui ont recours... https://t.co/17mhroHi21 https://t.co/yxpKv28Zop
VA Press : La Jamaïque mise à l'honneur à la Philharmonie de Paris: Réunissant objets, images et... https://t.co/Rm45eW34f3 https://t.co/Z3wSooebLF
VA Press : Produits chimiques : des listes accessibles sur internet pour mieux les utiliser: Pour... https://t.co/HV3f6NuXyd https://t.co/P3WUtFSaSv
VA Press : Tour Auto Optic 2000 : la vue en première ligne: Alors que le Tour 2017 s’est terminé... https://t.co/LzDp8fukuF https://t.co/KYvXTQxAuU
VA Press : Kenya : vers un meilleur traitement pour les personnes vivant avec le VIH: Dans... https://t.co/JfsA7ipIHW https://t.co/Xh0yuVBQC1