Carnets du Business


           

Bolloré inaugure son Autolib’ aux Etats-Unis




Mardi 20 Mai 2014


Le groupe Bolloré vient d’inaugurer le service d’auto-partage de voitures électriques à Indianapolis aux Etats-Unis. La société française va investir 35 millions dans ce premier projet d’exportation du concept d’autopartage électrique. Le choix d’Indianapolis ne doit rien au hasard.



Après Paris, Lyon et Bordeaux, c’est donc sur Indianapolis que le groupe Bolloré a jeté son dévolu. Le principe du partage de voitures électriques a connu un grand succès en France sous les noms Autolib’ à Paris, Bluely à Lyon et Bluecub à Bordeaux. Ce sera désormais à Indianapolis que ce système sera disponible sous le nom de BlueIndy.
 
Inauguré lundi 19 mai, il s’agit de la première exportation du concept à l’étranger. Le groupe Bolloré prévoit d’investir pas moins de 35 millions de dollars dans ce projet. Avec un tarif de 10 dollars de l’heure, le groupe français compte rentabiliser l’opération à partir de 20 000 utilisateurs.

Indianapolis, symbole automobile

Le choix de la ville d’Indianapolis sonne comme un pied de nez. La ville est en effet emblématique de l’automobile et il est certain que le groupe l’a choisie parmi tant d’autres pour cette raison. Si l’on peut faire marcher le partage de voitures électriques dans cette agglomération, ex rivale de Détroit en construction automobile, c’est bien que le concept a de l’avenir.  Cette ville du milieu des Etats-Unis est jusqu’ici connue mondialement pour les courses automobiles qui se déroulent dans le célèbre « 500 miles ». Depuis hier, la ville accueille « le plus grand service d’auto-partage 100% électrique des Etats-Unis. » D’ici huit mois les utilisateurs disposeront d’une flotte de 500 voitures sur 200 stations.

« Le groupe Bolloré est fier de mettre à disposition d’Indianapolis, l'une des villes les plus prestigieuses de l'histoire du sport automobile, son savoir-faire unique dans la gestion de système d’auto-partage de véhicules électriques et de pouvoir ainsi contribuer à la transition énergétique » a déclaré Vincent Bolloré, président du groupe.
 
Par ailleurs, le groupe est sur le point de s’installer à Londres et négocie avec Singapour et le site Ankor Vat au Cambodge. Pour l’heure aucune information précise n’a été donnée sur les potentiels évolutions quant aux lieux de production.

Jean Camier





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia