Carnets du Business


           

Boutique Nature décrypte le marché des compléments alimentaires

Entretien avec son président, Philippe Laratte




Mercredi 26 Août 2015


Sur le marché depuis une quarantaine d’années, les compléments alimentaires séduisent de plus en plus les Français. Qu’ils soient sous la forme de gélule, de poudre ou d’ampoule, les compléments alimentaires sont tous soumis à une règlementation stricte. Pour les fabricants, le défi est de garantir une qualité et une traçabilité. Philippe Laratte, président de Boutique Nature, fait le point sur les enjeux de traçabilité et le rôle des acteurs d’une filière responsable.



Dans les pharmacies ou les magasins spécialisés, les mérites des compléments alimentaires sont vantés pour nous redonner la forme, retrouver le sommeil ou mincir. Mais qu’entend-on exactement par complément alimentaire ? S’agit-il d’un médicament ?

Philippe Laratte, Président de Boutique Nature
Philippe Laratte, Président de Boutique Nature
Un complément alimentaire (CA) est une source concentrée de nutriments. Un apport suffisant en nutriment permet d’assurer une bonne santé au quotidien. Or, aujourd’hui il est de plus en plus difficile de se prémunir des carences, y compris dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Les compléments alimentaires pallient à de telles carences et permettent de couvrir les besoins en  vitamines, minéraux ou oligo-éléments. Il existe une grande variété de compléments alimentaires, de sorte à ce que chacun trouve une réponse appropriée à ses besoins qui évoluent selon les moments de l’année mais aussi selon les tranches de vie.

Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments même si dans 55% des cas, les compléments alimentaires sont prescrits par un médecin. Ils s’adressent à des personnes en bonne santé qui souhaitent maintenir leur capital. Les compléments alimentaires ont vocation à agir sur le bien-être et le mieux-être. Ils proposent des réponses non allopathiques aux maux du quotidien, tels qu’un sommeil troublé, un manque d’énergie ou en renforçant les défenses immunitaires. Ils s’inscrivent dans une approche naturelle et préventive de la santé comme c’est le cas en Asie ou aux Etats-Unis où les compléments alimentaires sont intégrés depuis de nombreuses années dans les processus de santé.

Existe-il une législation particulière qui encadre la composition des compléments alimentaires ?

Il est primordial pour nous, professionnels du CA, d’apporter des réponses claires s’agissant du contrôle et de la règlementation. Car des informations fausses circulent à propos de ces compléments alimentaires. Or les compléments alimentaires sont extrêmement encadrés, et ce au niveau européen et national. En effet, le texte fondateur donnant un statut aux compléments alimentaires est la directive 2002/46/CE du Parlement européen. Elle garantit les substances, les procédés de formulation, de fabrication, les garanties d’usage ou les mentions d’étiquetage. Cette directive a été intégrée en droit français par le Décret 2006-352 et l’Arrêté du 9 mai 2006.

De plus, il existe des organismes de contrôle comme l’Agence Française de Sécurité Alimentaire (ANSES) qui a mis en place un système de nutrivigilance afin de garantir la sécurité du consommateur. Cet encadrement montre bien la professionnalisation de la filière et les efforts fournis en faveur de la sécurité du consommateur. 

Justement comment le consommateur peut-il s’assurer de la qualité du produit qu’il achète?

Il y a une obligation d’étiqueter tous les ingrédients entrant dans la composition du CA mais également les modalités d’utilisation. Ainsi, le packaging sert d’indicateur vis-à-vis du consommateur qui peut choisir et consommer en toute sécurité le produit en fonction de ses besoins. Gage de confiance marque, clarté transparence des informations.

En tant que spécialiste du naturel et du bio, notre responsabilité est de certifier la qualité des matières premières utilisées dans la fabrication de nos produits. Ainsi, nous travaillons exclusivement avec des fournisseurs qui peuvent nous garantir l’origine de chaque matière première. Nous avons un cahier des charges strict et veillons scrupuleusement à son respect.  Cela implique un contrôle accru de la part des fournisseurs. De notre côté, nous renforçons ces contrôles par des tests aléatoires sur certains produits à la composition particulièrement sensible. Cela implique une sélection rigoureuse de nos partenaires et un engagement, certes contraignant, mais absolument indispensable afin d’assurer la traçabilité. 

Cela implique également une collaboration accrue entre tous les acteurs de la filière. Comment se positionne Boutique Nature ?

En effet, la transparence et la qualité reposent sur l’implication de tous les acteurs d’un bout à l’autre de la chaîne du CA. Boutique Nature est engagée dans un dialogue permanent entre les équipes des laboratoires dans lesquels sont élaborés nos produits et nos fournisseurs de matières premières. Il s’agit de partager l’expertise de chacun en agronomie, pharmacologie afin de faire progresser la filière et fournir des produits de qualité au consommateur. Nous sensibilisons également nos partenaires à l’évolution règlementaire qui s’accélère depuis trois ou quatre ans.

Par ailleurs, nous accompagnons les détaillants dans la vente de nos compléments alimentaires en leur fournissant des outils pédagogiques, tels que des fiches descriptive sur chacun de nos produits. . Il s’agit de leur donner les moyens de devenir des véritables experts du CA afin de bien conseiller les clients. Ces derniers sont de plus en plus exigeants et demandent une prise en charge de qualité et sur mesure. Nous conseillons également les détaillants sur la manière de vendre des compléments alimentaires et la mise en place d’une stratégie marketing adaptée. Cet accompagnement tant sur le fond que sur la forme, permet au magasin diet ou à la pharmacie de se différencier de ses concurrents. En plus d’être un véritable atout de compétitivité, cette démarche permet de faire évoluer la filière du CA.

Vous dirigez une entreprise spécialisée dans les produits naturels et bio. Comment percevez-vous l’évolution de ce marché en plein essor ?

Si le cœur de clientèle est stable, le marché offre des perspectives intéressantes grâce aux consommateurs qui se convertissent petit à petit au bio et au naturel. Ces produits répondent d’une réflexion croissante sur les habitudes de consommation. En effet, les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions éthiques et environnementales. Avec les produits naturels et bios, les consommateurs renforcent leur sentiment d’acheter utile : ils veulent avoir un impact positif sur la société.

De plus, l’essor du naturel et du bio répond à la demande croissante des consommateurs vers des produits plus qualitatifs, plus savoureux et sans risque pour leur santé. Force est de constater que convaincus par la qualité des produits, ces nouveaux adeptes ont beaucoup de mal à revenir à des produits classiques, comme c’est le cas pour les œufs bios par exemple. Cette prise de conscience est sûrement liée aux récents scandales sanitaires qui ont sensibilisé les consommateurs sur l’origine des produits. Car mieux se nourrir, c’est préserver sa santé et son bien-être.

Par ailleurs, les débats autour des effets secondaires des médicaments interpellent également les Français. Ces derniers sont plus méfiants, jusqu’à pour certains questionner leurs habitudes de santé.  Ainsi l’approche naturelle et préventive a un fort retentissement auprès du public d’autant que les produits sont faciles d’utilisation et donnent des résultats satisfaisants sans passer par la case médicament. Si ces changements comportementaux s’inscrivent sur le long terme, force est de constater que cela va dans le bon sens. Ainsi, l’avenir est résolument tourné vers le bio et le naturel. Et cette approche pourrait avoir un impact significatif, non seulement sur le bien-être des Français mais également permettre des économies de santé et contribuer au changement sociétal auquel nous faisons face.
 

La Rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Des substances chimiques suspectées d'être des perturbateurs endocriniens: Dans le cadre de la Stratégie...… https://t.co/8JFNcyaGTS
VA Press : Médicaments pendant la grossesse : les boîtes de médicament s'adaptent: Un pictogramme « femmes enceintes »...… https://t.co/kkHnsgR14r
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y
VA Press : Le groupe RATP inaugure un centre de formation dédié à l'apprentissage: "Par ce nouvel... https://t.co/gGvEJLCi1v https://t.co/M4gHL1yWjo