Carnets du Business


           

EDF sur le point de vendre ses actifs polonais pour un milliard d’euros




Lundi 22 Mai 2017


Le producteur polonais d’électricité PGE vient d’annoncer la signature d’un accord pour l’achat à EDF de ses actifs dans le pays. Les neuf centrales dont une à charbon devraient passer sous son giron d’ici janvier 2018 pour une opération à un milliard d’euros.



EDF est en mutation. Le groupe français qui fait face à de grosses difficultés financières joue gros avec son projet nucléaire titanesque de Hinkley Point au Royaume-Uni. Après avoir réussi à boucler une augmentation de capitale de 4 milliards d’euros en mars, l’électricien français semble sur tous les fronts en se délestant de ses actifs en Pologne. « PGE, premier producteur polonais d'électricité, a annoncé vendredi la signature d'un accord conditionnel portant sur le rachat des actifs du français EDF en Pologne pour 4,51 milliards de zlotys (1,07 milliard d'euros), dette comprise » annonce le site La Tribune.fr . UN accord qui prévoit que l’opération soit achevée d’ici janvier 2018.
 
Dans le détail, l’acteur polonais de l’électricité explique qu’il s’agit de 582 millions d’euros d’actifs et de 475 millions d’euros d’endettement des sociétés EDF en Pologne auprès du groupe. Il s’agit concrètement de huit centrales thermiques et électriques ainsi qu’une centrale charbon. « Aux termes du contrat signé vendredi, PGE reprend huit centrales thermiques dans les grandes villes, la centrale Rybnik en Silésie et près de 400 km de réseaux de chaleur d'EDF Polska dans quatre villes, ce qui fait de lui le leader sur le marché polonais de la chaleur, précise le communiqué » précise l’article du site économique.
 
Depuis la fin de l’année dernière EDF est vendeur de ses activités dans le pays. Les autorités du pays avaient même décidé de s’opposer à la cession des actifs à un consortium constitué d’un fonds australien et d’un groupe tchèque. Le souhait d’EDF de se délester de ses activités correspondait en effet aux velléités du pays d’aller vers plus d’indépendance énergétique. « A la suite de ce veto polonais, EDF était entré en négociation avec un consortium d'entreprises polonaises formé par PGE, Enea, Energa et PGNiG Termika. Finalement PGE seul a acquis les actifs d'EDF Polska » précise La Tribune.

Joseph Martin

Dans cet article : EDF, entreprise, France, marché, PGE, Pologne, stratégie




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La qualité de vie au travail dans les établissements de santé, un enjeu de santé... https://t.co/bbcrVBy0cp https://t.co/6bRp0mwCpW
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/MShEEkeqJF
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/GMQelDVIpQ
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/kJLYhyPjxO
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/vXz3ay7piF