Carnets du Business


           

En hausse de 8,3%, le transport fluvial confirme sa progression




Vendredi 18 Juin 2010


Alors que la reprise économique se fait encore attendre, le transport fluvial se démarque des autres secteurs du transport et enregistre un niveau d'activité en hausse de 8,3 % sur les cinq premiers mois de l'année, par rapport à la même période en 2009.



Flickr - cc - Guillaume.m
Flickr - cc - Guillaume.m
Cette progression confirme le fait que les chargeurs font de plus en plus confiance à la voie d'eau.

Ces chiffres montrent une fois encore que la progression du transport fluvial est sérieuse et contraste avec une reprise économique encore fragile. Par ailleurs, les acteurs du secteur du transport et de la logistique, en se tournant de plus en plus vers le transport fluvial, arbitrent en faveur d'un mode de transport moins onéreux, fiable, et qui notamment prend en compte les principes du développement durable. Cette progression régulière confirme la tendance constatée par VNF depuis le début de l'année : les chargeurs font de plus en plus confiance à la voie d'eau, qui gagne ainsi des parts de marchés sur les autres modes de transport pour atteindre désormais 3,7 % contre 2,9 en 2007.

Ces résultats constituent un encouragement supplémentaire pour poursuivre la relance de la filière fluviale amorcée par VNF et ses partenaires, et atteindre les objectifs ambitieux de croissance du trafic et de report modal, de la Loi Grenelle I.
La voie d'eau est en effet un mode de transport qui, en moyenne, consomme 4 fois moins d'énergie et émet 4 fois moins de CO2 que le routier, sans oublier les moindres nuisances sonores, d'encombrement des axes routiers ou encore des risques d'accident considérablement diminués.

Soucieux d'offrir une qualité croissante aux clients de la voie d'eau et de mettre à disposition des chargeurs des dispositifs de plus en plus performants, VNF poursuit l'intensification de ses programmes de modernisation d'infrastructures, d'embranchements, de cale et de service.


Consolidation de la reprise à un niveau élevé

Suivant des données provisoires sur les cinq premiers mois 2010, le transport fluvial enregistre un niveau d'activité cumulée de 3,26 milliards de t-km, ce qui correspond à une augmentation de + 8,3 % par rapport à l'exercice précédent. La croissance reste donc soutenue, malgré un ralentissement de la croissance sur le mois de mai (NB : la hausse était de + 14,9 % sur les 4 premiers mois)

A l'exception de la Seine, où l'activité est sensiblement équivalente à 2009 (+ 0,8 %), l'ensemble des bassins enregistre des augmentations de trafics sans précédent :

Le réseau nord : + 23,2 %
Le Rhône : + 10,7 %
Le bassin mosellan : + 23,7 %
Le Rhin : + 13,4 %).


Les secteurs en hausse

Par nature de marchandises, la plus grande partie des secteurs restent sur une croissance soutenue, soit en terme de contribution pour l'augmentation des prestations en t-km :


Les céréales + 137,6 millions de t-km + 15,8 %
La filière métallurgique + 70,9 millions de t-km + 41,8 %
Les produits pétroliers + 34,1 millions de t-km + 14,2 %
Les produits chimiques + 20,8 millions de t-km + 18,2 %
Les charbons + 20,0 millions de t-km + 8,0 %

Dans le prolongement de 2009, le trafic des céréales demeure le premier secteur porteur avec une croissance de + 15,8 %. L'ensemble des bassins continuent à bénéficier de cette embellie.
La seconde place du podium en gain de prestations en t-km est occupée par la filière métallurgique (+ 41,8 %) qui opère un redressement spectaculaire après l'effondrement de l'activité du fait de la crise industrielle en 2009. Cette tendance est particulièrement marquée sur le bassin mosellan et sur la Seine.

Reprise également confirmée pour les hydrocarbures (+ 14,2 %). A l'exception notable du Nord-Pas-de-Calais (- 39 points), l'ensemble des bassins progressent fortement.

Suivant le même scénario, la filière chimique (+18,2 %), à l'exception cette fois du couloir rhodanien (- 4,3 %), enregistre une croissance élevée sur l'ensemble des autres bassins.

Bonne prestation enfin des combustibles minéraux solides qui, avec une augmentation de 8 points, bénéficient des reprises des secteurs demandeurs (centrales thermiques et sidérurgie). A noter toutefois d'importantes disparités suivant les bassins, soit d'une part, un fort repli sur la Seine et le Rhône, soit un regain d'activité pour la Moselle et le Nord-Pas-de-Calais.

Les rares secteurs en repli modéré

Les secteurs en recul enregistrent globalement une baisse modérée, reflet des évolutions de l'activité économique de ces secteurs, qui n'obèrent pas nécessairement ni un raffermissement sur le deuxième terme de l'année ni même une croissance sur le long terme : notamment le secteur conteneurs sur lequel il est constaté une stagnation de l'évolution après une forte progression constatée sur toute l'année 2009 ;

Minéraux et matériaux de construction: - 17,2 M de t-km - 1,7 %
Engrais : - 3,7 M de t-km - 5,8 %
Machines, véhicules, transactions diverses : - 11,5 M de t-km - 3,8 %


Source: Voies Navigables de France VNF
En savoir plus

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia