Carnets du Business


           

Engie, Gérard Mestrallet président pour deux ans de plus




Vendredi 5 Février 2016


D’après une information du quotidien Les Echos, l’Etat vient de décider de le maintenir président du groupe en confiant à sa collaboratrice Isabelle Kocher la direction générale du groupe.



Source Engie
Source Engie
« Gérard Mestrallet n’est pas près de quitter le siège d’Engie. De très bonne source, l’Elysée et Bercy ont acté sa prolongation comme président non exécutif du géant de l’énergie pendant deux ans, après l’échéance de son mandat en mai prochain. A cette date, les fonctions seront dissociées : l’actuel PDG deviendra président et Isabelle Kocher, aujourd’hui numéro deux, prendra la direction générale » annonce en exclusivité le journal Les Echos.

Si l’information était confirmée, ces décisions devront être validées par le conseil d’administration le 24 février et votées en mai par l’assemblée générales.

Situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle

« Lors de la nomination d’Isabelle Kocher comme directrice générale déléguée, qui avait conduit à écarter le numéro deux, Jean-François Cirelli, en octobre 2014, le PDG avait pourtant affirmé haut et fort devant son conseil d’administration qu’il laisserait son siège en mai 2016. A l’époque, l’Etat s’était opposé à toute prolongation. Le PDG répète aujourd’hui qu’il n’est candidat à rien. « C’est au conseil de décider », a-t-il encore déclaré mi-janvier lors de ses vœux à la presse » lit-on plus loin.

Son maintien comme président pourrait être justifié par la volonté d’opérer une transition en douceur avec Isabelle Kocher, la protégée de Gérard Mestrallet. « Dès l’automne 2014, certains, dans le camp de Jean-François Cirelli ou à la CGT, le premier syndicat du groupe, avaient soupçonné le PDG de pousser la candidature d’Isabelle Kocher précisément pour pouvoir être prolongé, avec l’idée qu’elle ne serait pas prête à l’échéance » rappellent Les Echos.

La mission s’annonce difficile pour la nouvelle DG qui doit installer son autorité tout en s’efforçant de sortir de l’ombre du président Mestrallet.

Lire ici en intégralité les informations des Echos
 

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : « Jeu du piment » le nouveau jeu dangereux des cours de récrés: Le « jeu du piment » qui consiste à jeter dans les… https://t.co/QVi89xfZRz
VA Press : Grossesse et environnement : une étude d’une ampleur inédite: Des chercheurs de l’Université de Columbia et de Pnns… https://t.co/cSfARSUPzr
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89