Carnets du Business


           

Facebook souhaite racheter Waze : vers une consolidation de sa présence sur les mobiles




Mardi 21 Mai 2013


L’entreprise de Mark Zuckerberg veut se positionner durablement sur le format téléphone portable. Preuve en est la négociation pour racheter l’application communautaire Waze.



Une application avec un potentiel de développement.

Crédit photo : Paul Vlaar
Crédit photo : Paul Vlaar
Waze, créée en 2006 par Ehud Shabtai initialement sous le nom de Freemap a connu ses débuts en Israël. Gratuite, elle a pour objectif de fournir, sur mobile, des données « de navigation [.. .] qui permet[tent] aux conducteurs de construire et d’utiliser des cartes, des mises à jour du trafic en temps réel et la navigation étape par étape pour améliorer leur trajet quotidien »(1). Mais son innovation majeure tient en ce qu’elle comporte un aspect social, puisque l’application propose aux conducteurs de « signaler directement aux autres utilisateurs des embouteillages, des contrôles de police, des travaux, des radars de vitesse, etc. ». Son utilisation est très proche de celle d’un GPS et est même améliorée dans le sens où elle utilise des données instantanées en provenance d’autres utilisateurs que ne peuvent fournir les GPS classiques. Ainsi l’application communautaire peut être utilisée de deux manières différentes : soit de façon passive, et alors les données sur la vitesse, la position sont transmises automatiquement à l’application depuis le téléphone des conducteurs utilisant Waze, les cartes étant mises à jour pour chaque utilisateur ; soit de façon active, le conducteur signalant lui-même les aléas de la route, par exemple en cas d’accident ou de contrôles policiers, mais aussi en cas de changement dans le tracé de la route. Et c’est ici où l’application tire un avantage par rapport aux « classiques » comme GoogleMap ou par rapport aux GPS basiques, puisque mettre à jour les cartes (par exemple lorsqu’une nouvelle route est créée ou qu’une autre est fermée) à un coût élevé pour entreprises se servant de ces données. En cela, elle dispose d’un avantage concurrentiel considérable puisque la mise à jour est faite gratuitement par les utilisateurs eux-mêmes.

Une stratégie de positionnement durable sur le format mobile.

Selon les quotidiens Calcalist et Wall Street Journal, Facebook serait en pleine discussion afin d’acquérir la société Waze et l’on parle déjà du plus gros rachat depuis Instagram puisqu’il pourrait investir 800 millions à un milliard de dollars pour son acquisition (le rachat d’Instagram était prévu à un milliard de dollars, mais, effectué en numéraire et en actions il s’est finalement porté à 747 millions). Depuis 2012 déjà, les informations collectées depuis l’application peuvent être partagées via le réseau social et l’application, gratuite, est disponible sur l’App Store d’Apple et sur Google Play. Par ailleurs, 36 à 50 millions d’utilisateurs seraient recensés dans le monde et il y en aurait environ 2,5 millions en France. Si aucun commentaire n’a été émis de part et d’autre, il est clair que la possibilité d’un tel rachat constitue une stratégie de développement de la part de Facebook sur le format mobile. En 2010 la société avait déjà développé le système de géolocalisation par téléphone permettant d’afficher via le réseau social son emplacement en instantané.
 
La rentabilité de Waze ne se fait pas à travers l’achat par l’utilisateur des droits pour utiliser l’application, puisqu’elle est gratuite, mais grâce à la publicité contextuelle que les commerçants et les entreprises diffusent par l'intermédiaire de l'application. Certaines publicités proposent ainsi des bons de réduction pour les utilisateurs passant à proximité. Par ailleurs, sa popularité est clairement établie, et en Amérique elle fait partie des 50 applications les plus téléchargées sur iPhone.
 
L’intérêt spécifique pour Facebook en acquérant Waze, s’inscrit dans une stratégie globale de développement sur mobile, notamment en augmentant sa base d’utilisateurs sur téléphone portable. Cette stratégie intervient alors que l’entreprise connait ses premières difficultés : le titre après son introduction en Bourse il y a presque un an est toujours en dessous de son cours de lancement, et une étude récente souligne une baisse de l’engouement pour Facebook auprès des jeunes.


(1) http://www.waze.com/wiki/index.php/France

La rédaction

Dans cet article : application, Facebook, GPS, rachat, Waze




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Le Secours Populaire emmène les enfants en Suisse: Une centaine d'enfants soutenus par... https://t.co/ni6tGfB8Ma https://t.co/SZmXQvA3nJ
VA Press : L'obligation vaccinale à 11 maladies : mieux protéger les jeunes ?: La vaccination... https://t.co/Popfc2zVlz https://t.co/X4qvI5yY4l
VA Press : Connaitre l'adversaire: le nationalisme économique américain https://t.co/tA5xYEkwu0
VA Press : RT @ege_fr: Publication étude @ege_fr #Globésité : la grande #désinformation de l'industrie #agroalimentaire @V_A_Press @aege https://t.co/…
VA Press : Géorgie : un monastère retiré de la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO: Dans un... https://t.co/sMglN3hDsA https://t.co/tTx8dKo7DS