Carnets du Business


           

Guillaume Pepy secoue la SNCF




Mardi 21 Avril 2015


Les défis de la SNCF sont nombreux et la tâche de son PDG Guillaume Pepy n’est pas aisée. Certaines de ses déclarations à la presse sur des directions inédites ont fait grand bruit au sein de son entreprise. Les syndicats ne cachent pas leur méfiance sur les changements à venir et laissent présager un bras de fer avec le patron.



Guillaume Pepy secoue la SNCF
« Guillaume Pepy a-t-il perdu la prudence qui sied à tout patron de la SNCF en matière de dialogue social ? Le président du directoire du groupe public a fait ces dernières semaines plusieurs déclarations dans la presse susceptibles de hérisser ses interlocuteurs syndicaux » soulève le quotidien Les Echos
 
La SNCF est un géant difficile à faire évoluer. Les syndicats sont réactifs et les menaces de mouvements de grève abondamment brandis en cas de désaccord avec la direction. Le management de ce groupe hors normes nécessite un savoir-faire très particulier alliant finesse et efficacité.

Réformes nécessaires

Dans un entretien avec Les Echos, Guillaume Pepy explique ainsi qu’il « faut regarder la réalité en face. Il existe des écarts de compétitivité importants entre l'opérateur historique et ses concurrents privés, mais aussi avec les nouveaux modes de transport, comme le bus et le covoiturage. Je viens de terminer une tournée dans nos 21 régions, et j'en prépare une autre avec Jacques Rapoport, le patron de SNCF Réseau. Ce que je retire de ce dialogue avec le terrain, c'est que les cheminots veulent savoir la vérité. On a longtemps dit qu'on ne pouvait pas parler des vrais sujets à la SNCF. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. »
 
Empêcheur de tourner en rond, le PDG se heurte à la méfiance des syndicats qui ont à plusieurs reprises réagit aux déclarations dans la presse de leur patron. La CGT parle de « chantage » lorsque que Monsieur Pepy fait le lien entre productivité et prix des billets.
 
Les réactions des organisations représentatives du personnelle sont lourde de sens. Des déclarations pleines de bon sens telles que « notre objectif est de faire en sorte que chaque heure payée soit une heure productive » laissent en effet paraitre le constat que le PDG a fait de l’organisation du travail du groupe qu’il dirige.
 

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia