Carnets du Business


           

L’internet mobile, un potentiel encore sous-développé en France




Mardi 15 Mai 2012


En 2012, un peu plus d’un Français sur trois est équipé d’un smartphone. Ce chiffre présenté par Ipsos dans le cadre d’une étude réalisée pour le compte de Google début 2012 pourrait impressionner. Et pourtant, la France se trouve encore largement derrière les pays les plus engagés dans le tournant du mobile.



L’internet mobile, un potentiel encore sous-développé en France
Sur la base de ce constat, Ipsos affine ensuite son enquête en interrogeant quelque 1 000 possesseurs de smartphones. Différentes clés quant à l’utilisation de ces appareils sont alors mises en exergue. Par exemple, 23% des utilisateurs affirment qu’ils préféreraient conserver leur téléphone portable plutôt que leur télévision s’ils devaient choisir. Par ailleurs, 57% des possesseurs de smartphones en ont eu une utilisation quotidienne au cours des sept derniers jours précédant leurs réponses aux questions.

Il ne faut toutefois pas s’y méprendre : ces chiffres ne traduisent pas une présence particulièrement forte des smartphones en France. Dans l’Hexagone en effet, le niveau d’équipement de la population est moins fort qu’ailleurs en Europe. Au Royaume-Uni par exemple, la pénétration des smartphones atteint des taux excédant la barre des 50%. Par rapport à leurs voisins européens, la population mais aussi les entreprises françaises sont modérément engagées dans le tournant du mobile. De fait, seulement 18% des entreprises françaises étaient dotées d’un site mobile en 2011 contre un peu moins de la moitié des entreprises britanniques.

Les perspectives d’application commerciales des smartphones sont pourtant grandes même en France. L’étude de cas français par Ipsos est à cet égard riche en enseignements.

Concernant les lieux d’utilisation des smartphones tout d’abord, Ipsos révèle que ces équipements s’imposent progressivement comme un moyen d’accès conventionnel à internet. Alors que la population de France est de plus en plus équipée, Ipsos avance en mai 2012 que 55% des possesseurs français de smartphone accèdent à internet au moins une fois par jour à l’aide de leur téléphone. Ils consultent ainsi leurs e-mails ou effectuent des recherches pour trouver un bar, un restaurant ou encore effectuer une réservation en vue d’un voyage. Plus globalement, 85% des répondants français se servent de leur smartphone pour accéder à des informations pratiques telles que des plans, des horaires ou des itinéraires. Quelque 37% d’utilisateurs effectuent de telles recherches une fois par semaine et 12% le font une fois par jour au moins. Le smartphone s’impose ainsi comme un objet connecté dont l’utilisation est paradoxalement résolument ancrée dans l’environnement immédiat de son possesseur.

Mais c’est véritablement la question des usages et des applications des smartphones qui révèle le mieux l’opportunité marketing qu’ils représentent. Certes d’après l’étude, 98% des Français affirment utiliser leur appareil chez eux. Mais ce chiffre élevé ne fait pas du smartphone un objet domestique. En effet, 77% des répondants déclarent ne jamais sortir sans leur précieux bijou de technologie : près de 80% d’entre eux l’emmènent au travail et 76% le gardent pour aller faire du shopping dans les magasins. Le smartphone accompagne donc son propriétaire partout dans son quotidien. Cette caractéristique conforte le potentiel commercial soupçonné des smartphones, mais encore peu exploité en France. Cette fonction commerciale est d’ailleurs déjà relativement apprivoisée par les utilisateurs de smartphone puisqu’un quart d’entre eux déclarent avoir déjà effectué un achat depuis leur appareil. Ces équipements électroniques constituent donc de plus en plus un moyen privilégié d’accéder à tout moment au consommateur.

À l’heure de l’interconnexion croissante des dispositifs numériques, certains pays se sont lancés plus rapidement que d’autres dans la voie de l’internet mobile. La France fait à cet égard preuve d’une relative timidité : ni ses consommateurs, ni ses entreprises ne semblent avoir encore passé le cap d’une adoption massive du smartphone contrairement ce que Ipsos a pu observer dans des pays comme le Royaume-Uni. Pourtant, les téléphones désormais multifonctions et reliés à internet contribuent plus que jamais à rapprocher les gestes de la prise d’information et celui de l’acte d’achat. Pour des raisons, pratique autant que marketing et commerciale, il est donc vraisemblable que l’usage de l’internet mobile se développe à terme en France autant que chez ses voisins européens.

La rédaction

Dans cet article : Internet mobile, m-commerce, Smartphone




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia