Carnets du Business


           

La microfinance conforte les valeurs du capital-investissement




Vendredi 5 Mars 2010


La demande soutenue pour le capital-investissement en microfinance à la lumière de la pire crise financière des dernières décennies a continué à propulser les valeurs de ce secteur de plus en plus haut tout au long de 2009, et les perspectives à moyen terme demeurent positives, selon un nouveau rapport de CGAP, un groupe de microfinance basé à la Banque mondiale, et de J.P. Morgan.



La microfinance conforte les valeurs du capital-investissement
"Les institutions de microfinance ont été confrontées à la conjoncture la plus difficile depuis plus d'une décennie, alors que la plupart d'entre elles présentaient une détérioration évidente en termes de qualité et de rentabilité des actifs", a déclaré Xavier Reille de CGAP, coauteur du rapport. "Et pourtant, la plupart des IMF ont maintenu de bons niveaux de réserve et de capitalisation, et les investisseurs ont continué à faire preuve de confiance envers ce secteur."

Le rapport CGAP/J.P. Morgan montre que les valeurs du capital-investissement ont continué à augmenter dans toutes les régions en 2009, alors que les IMF du marché du capital-investissement négociaient à une médiane 2,1 fois supérieure à la valeur comptable, soit une augmentation de 62 pour cent comparativement à 2007. L'an dernier, les investisseurs publics ont accru de manière considérable leurs engagements en termes de microfinance, et le secteur privé a continué à établir de nouveaux véhicules pour le capital-investissement en microfinance, y compris de nouveaux fonds de Blue Orchard, Triodos et Developing World Markets.

"La communauté des investisseurs, tant privés que publics, continue à démontrer son intérêt pour la microfinance, bien que nous pensions qu'elle devient plus sélective", a déclaré Nick O'Donohoe, chef mondial de la recherche pour J.P. Morgan et coauteur du rapport.

La jeunesse relative du marché du capital-investissement en microfinance signifie qu'il existe peu de points de référence établis, ce qui complique les évaluations. Cependant, le rapport CGAP/J.P. Morgan comble ce fossé en s'inspirant de l'analyse de 200 transactions de capital-investissement qui ont eu lieu entre 2005 et 2009, ainsi que de renseignements sur les opérations de huit institutions financières à faible revenu cotées en bourse en vue d'évaluer le rendement considérable du marché du capital-investissement en microfinance.

Les IMF indiennes continuent d'attirer le plus grand nombre d'investisseurs puisqu'elles représentent 30 % de toutes les transactions de capital-investissement en microfinance en 2009. En effet, les valeurs du capital-investissement pour les IMF indiennes se négocient à une valeur près de six fois supérieure à leur valeur comptable, ou trois fois supérieure à la médiane globale, un rendement qui, selon l'analyse CGAP/J.P. Morgan, ne pourra être maintenu à plus long terme.

La force des valeurs du capital-investissement des IMF masque les répercussions de la crise financière mondiale sur ce secteur. Le rapport CGAP/J.P. Morgan montre que la qualité du portefeuille de prêts a commencé à se détériorer rapidement après janvier 2009, alors que les prêts en retard de plus de 30 jours sont passés d'une médiane de 2,2 pour cent à une médiane de 4,7 pour cent au cours des cinq premiers mois de 2009, et ce, malgré la modération qui s'est manifestée depuis lors et qui demeure stable à ce jour en 2010. Les conséquences du ralentissement n'ont toutefois pas été uniformes. En effet, les IMF en Asie du Sud et en Amérique du Sud ont montré très peu de signes de détérioration, tandis que d'autres IMF en Europe orientale et en Asie centrale ont été davantage touchées. Cependant, très peu de faillites ont été annoncées et la plupart des institutions demeurent bien dotées, avec des ratios de capital-investissement inchangés variant de 18 à 20 %.

Étant donné le rendement des institutions financières à faible revenu cotées en bourse, les véhicules cotées les plus comparables aux IMF, les investisseurs croient que le secteur émergera de la crise en bonne forme. Ces actions ont de loin surpassé les banques des marchés émergents (tel que mesuré par l'indice bancaire des marchés émergents MSCI) et, à la fin de 2009, avaient remonté aux niveaux enregistrés avant la crise ou à de nouveaux sommets historiques.

Le rapport CGAP/J.P. Morgan soutient que la diminution de la qualité des actifs des IMF ralentira probablement, mais restreindra pas, la croissance de leur banque d'actifs, tout en mettant l'accent sur l'amélioration de la gestion du risque. À moyen terme, les valeurs demeureront probablement soutenues par la demande constante des secteurs public et commercial, poussée encore plus loin par les acquisitions d'IMF par les banques locales ainsi que par un premier appel public à l'épargne attendu en 2010 de la part de SKS, la plus grande IMF de l'Inde.



À propos de CGAP
CGAP (The Consultative Group to Assist the Poor) est la plus importante ressource dans le monde pour le progrès de la microfinance. CGAP fournit à l'industrie financière, aux gouvernements ainsi qu'aux investisseurs des renseignements objectifs, des opinions d'experts et des solutions novatrices dans le but d'étendre, de façon efficace, l'accès aux services financiers aux personnes pauvres de partout dans le mode. Pour obtenir de plus amples renseignements : www.cgap.org

À propos de J.P. Morgan
J.P. Morgan est la division de services bancaires d'investissement de JPMorgan Chase & Co. (NYSE : JPM), une firme mondiale de services finances de premier plan détenant un actif de 2,0 billions de dollars et des opérations dans plus de 60 pays. JPMorgan Chase est un leader en matière de services bancaires d'investissement, de services financiers pour les consommateurs, les petites entreprises et le secteur commercial, de traitement des transactions financières, de gestion des actifs et de capital-investissement. La firme dessert des millions de consommateurs aux États-Unis, ainsi que plusieurs des plus importants clients corporatifs, institutionnels et gouvernementaux du monde sous ses marques J.P. Morgan et Chase. Pour obtenir des renseignements au sujet de J.P. Morgan, veuillez consulter le www.jpmorgan.com.

Illustration: Photo Libre

Source: CGAP


Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Affaire Cantat, la réponse du magazine Elle: Dans la lignée des réactions outrées autour du retour en star et en...… https://t.co/pzIIvr6Ucq
VA Press : Des substances chimiques suspectées d'être des perturbateurs endocriniens: Dans le cadre de la Stratégie...… https://t.co/8JFNcyaGTS
VA Press : Médicaments pendant la grossesse : les boîtes de médicament s'adaptent: Un pictogramme « femmes enceintes »...… https://t.co/kkHnsgR14r
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y