Carnets du Business


           

Les chiffres de l’aviation civile mettent les compagnies low cost à l’honneur




Mardi 18 Février 2014


Certains s’interrogeaient sur la volonté supposée de montée en gamme émanant de quelques compagnies aériennes low-cost européennes. Il semble que ceux qui anticipent une reconfiguration en profondeur du marché de l’aviation civile européenne soient particulièrement en avance sur les évènements. Car les données publiées par l’Union des aéroports français (UAF) pour l’année 2013 laissent entrevoir encore de belles perspectives pour Ryanair, EasyJet, Vueling et consorts.



Les chiffres de l’aviation civile mettent les compagnies low cost à l’honneur
C’est une surprise de l’aveu de Jean-Michel Vernhes lui-même : d’après le président de l’UAF, le poids de transporteurs low cost dans le trafic aérien évalué en nombre de passagers a augmenté de 1,5 % entre 2012 et 2013 pour s’établir à 23,8 %. Détenant près d’un quart du marché français, les transporteurs low-cost réalisent notamment leurs meilleurs scores en province, où ils trustent 36,5 % des flux ; un chiffre également en augmentation de 3,1 % par rapport à 2012.
 
Le modèle économique de ces compagnies, reposant notamment sur une promesse de désenclavement des hubs aéroportuaires peu desservis, est, en tout étant de cause, loin d’être éculé. En témoigne, la part impressionnante des compagnies low cost dans ces aéroports qui peut dépasser les 90 % comme c’est le cas à Carcassonne, Beauvais, Nîmes, Bergerac ou encore Béziers. Au total, le trafic généré par les compagnies aériennes low cost dépasse les 50 % dans 14 aéroports français.
 
Ces performances témoignent d’une vivacité d’autant plus forte des compagnies low cost qu’elles sont réalisées dans sur un marché en pleine expansion. Globalement en effet, le trafic de passagers sur l’ensemble des aéroports français a augmenté de 2,3 % entre 2012 et 2013 pour s’élever à 172 millions de passagers. Or les compagnies low cost sont à l’origine d’une partie significative de cette croissance puisque le nombre de passagers pris en charge par leur soin – 38,403 millions en 2013 – se trouve être en augmentation de 9,3 %.
 
 Signe que la situation concurrentielle se durcit toutefois bel et bien, l’UAF relève que le nombre d’avions déplacés a diminué de 30 000. On prend ainsi la mesure de l’effort fourni par les compagnies aériennes pour améliorer le taux de remplissage des appareils et la rentabilité de chaque vol, comme le souligne Jean-Michel Vernhes
 
À n’en pas douter, ces chiffres confortent une tendance qui traduit depuis plusieurs années maintenant la force du business model des compagnies low cost. Or a bien égard, cette tendance a de fortes chances de se poursuivre. À elle seule, Transavia, filiale d’Air France, a prévu d’inaugurer 17 lignes au cours de l’année 2014, EasyJet en annonce, pour sa part, une dizaine, tandis que Vueling  promet 9 nouvelles routes au départ de la France.

La rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia