Carnets du Business


           
Louis Bernard
Louis Bernard est le fondateur de Layer Cake, un cabinet de formation spécialisé dans les... En savoir plus sur cet auteur

Les smiley, nouveau mode de communication ?




Vendredi 22 Février 2013


Qu’il est loin le temps des pictogrammes et autres hiéroglyphes ! Plus besoin de dessiner pour se faire comprendre. Depuis, l’humanité a inventé l’écriture, et cette dernière suffit amplement. Oui, mais on n’arrête pas le progrès ! Récemment, l’humanité a aussi inventé le smiley ! Et celui-ci se répand dans nos conversations et nos échanges informatiques.



Bref historique : le smiley, dessin stylisé représentant un visage qui sourit, apparait dans les années 60 aux Etats-Unis. Son origine est encore discutée. Toujours est-il qu’en 1971, le français Franklin Loufrani dépose le design à l’Institut national de la propriété industrielle : le smiley devient alors une marque commerciale protégée, encore sous brevet aujourd’hui. C’est la société SmileyWorld qui gère l’icône dans plus de 70 pays.
 
Avec le développement de l’informatique, le smiley se transpose progressivement en « émoticône », combinaison courte de plusieurs caractères typographiques qui figure un objet ou une émotion. De nombreuses variétés de visages apparaissent, qui représentent tout le panel des sentiments humains (la joie, la tristesse, la colère, l’envie, la déception, la satisfaction…).
 
On y distingue deux « écoles  » : l’occidentale et la japonaise, différentiées par les expressions faciales. Les occidentales se concentrent sur la bouche et se lisent à la verticale (« :D », « ;) »…) alors que les icones japonaises, calquées sur les mangas, présentent une grande variété d’yeux et se lisent à l’horizontale (« ^_^ », « O_o »…).
 
Aujourd’hui, impossible de passer à coté d’un petit :-), d’un sympathique ^^, ou d’un :( équivoque. Chez nos amis les jeunes, il est même devenu un nouveau signe de ponctuation, qui conclue ou accompagne les échanges sur les mails, les forums et les messageries instantanées. Pour bien se faire comprendre, ou pour ajouter de temps en temps un peu d’humanité à la triste topographie informatique, rien de tel qu’un sourire en fin de phrase.
 
Car finalement, ne dit-on pas qu’un petit dessin vaut mieux qu’un long discours …
 






Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Après avoir enchainé plus de mille CDD elle poursuit l’employeur: Une ancienne employée de la Caisse régional de... https://t.co/WMgry13BW9
VA Press : L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE - École de Guerre Économique : 20 ans sur le front de la mondialisation https://t.co/dinJ01G2cO
VA Press : La grossophobie existe et fait beaucoup de dégâts: L’Express publie l’interview de... https://t.co/d5QD4t4zBc https://t.co/uEXYwKhegq
VA Press : Carla Bruni décide de répondre aux rumeurs de liaison avec Donald Trump: La réponse de Carla Bruni fait... https://t.co/jbF0yULZUx
VA Press : Législatives, record historique avec 223 femmes députées: Dimanche 18 juin, les... https://t.co/q3buY1QOLP https://t.co/uPM8gCPBAL