Carnets du Business


           

Montebourg suit une formation en management




Mardi 4 Novembre 2014


L’ancien ministre François Montebourg a largement médiatisé son retour sur les bancs de l’école. Dans des vidéos qui ont été largement relayées par les médias, on le voit franchir les portes de l’école internationale de management l’Insead. Il va y suivre une formation intensive de quatre semaines. A en jugé les réactions des éditorialistes, c’est un coup de communication raté pour l’ancien ministre.



Montebourg suit une formation en management
Sans emploi depuis son départ du gouvernement, Arnaud Montebourg a décidé de suivre une formation en management. Il a même fait sa rentrée mardi 3 novembre devant des dizaines de caméras dans la prestigieuse école internationale de management, l’Insead. Il a annoncé qu’il y suivrait une formation intensive de quatre semaines, un « Advanced Management Program ».
 

« On aurait préféré qu’il découvre le management avant d’entrer au gouvernement »

Le coup de communication a plutôt fonctionné puisque les journalistes se sont rendus en masse à la rentrée de l’élève Montebourg. Mais si l’information a été largement relayée, beaucoup se sont amusés de cette mise en scène.
 
C’est notamment le cas d’Isabelle Cognard du Point qui souligne que « Ce qui se veut une marque d'humilité (un ancien ministre qui s'investit dans la formation permanente) est au contraire profondément choquant. "J'ai décidé de reprendre des cours parce que diriger une boîte est un vrai métier, je m'en suis rendu compte ces deux dernières années", déclare-t-il dans Le Monde. » Et le magazine de poursuivre, « Arnaud Montebourg était, jusqu'au 25 août 2014, ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique. À ce titre, il était en charge de toutes les entreprises installées sur le territoire français. Aujourd'hui, il veut en créer une. Et ses deux années à Bercy, durant lesquelles on pouvait espérer qu'il connaissait son sujet, ou du moins qu'il avait appris à la connaître, n'étaient en vérité qu'un long stage de sensibilisation ! On aurait préféré qu'il découvre le management avant d'entrer au gouvernement ! »
 
Plus loin, l’éditorialiste s’amuse de voir que « Cet ennemi de la mondialisation, toujours prêt à clouer au pilori les patrons qui ne manifestaient pas d'élans assez cocardiers à son goût, a de plus choisi l'école de commerce la moins française qui soit.  L'Insead, où l'ensemble de l'enseignement est assuré en anglais, a été créée en 1957 par des anciens de Harvard qui voulaient importer ce modèle dans l'Hexagone. »

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Après avoir enchainé plus de mille CDD elle poursuit l’employeur: Une ancienne employée de la Caisse régional de... https://t.co/WMgry13BW9
VA Press : L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE - École de Guerre Économique : 20 ans sur le front de la mondialisation https://t.co/dinJ01G2cO
VA Press : La grossophobie existe et fait beaucoup de dégâts: L’Express publie l’interview de... https://t.co/d5QD4t4zBc https://t.co/uEXYwKhegq
VA Press : Carla Bruni décide de répondre aux rumeurs de liaison avec Donald Trump: La réponse de Carla Bruni fait... https://t.co/jbF0yULZUx
VA Press : Législatives, record historique avec 223 femmes députées: Dimanche 18 juin, les... https://t.co/q3buY1QOLP https://t.co/uPM8gCPBAL