Carnets du Business


           

Oberthur Fiduciaire agite la filière de l’impression




Mardi 31 Octobre 2017


Sur un marché des papiers spéciaux en difficultés, Oberthur Fiduciaire a créé la surprise en juillet 2017 en décidant du rachat de l’usine VHP de Sequana au Pays-Bas. Via cette intégration verticale, l’imprimeur de billets de banque français entend marquer sa différence sur un marché fortement concurrentiel. Compte tenu d’exigences de qualité et de sécurité croissantes, l’enjeu est aussi de garantir sa maîtrise d’un portion plus importante et déterminante de la chaîne de valeur.



Qui est Arjowiggins Security ?

La société aujourd’hui connue sous le nom de VHP Security Paper a été créée il y a plus de 350 ans. Spécialisée dans la fabrication de papier spéciaux, l’entreprise est rapidement devenue une référence dans la fourniture de papier à destination des imprimeurs de billets de banque. Son usine installée aux Pays-Bas a permis de produire 6 500 tonnes de papier pour fournir plus de 140 pays.
 
Suite à des difficultés rencontrées sur un marché en plein mutation, le groupe Sequana a décidé de réduire la voilure sur les activités de fabrication de papiers spéciaux à destination des imprimeurs fiduciaires pour se recentrer sur ses activités et production de papiers techniques classiques. En 2016, Sequana est donc entré en négociations exclusives avec Oberthur Fiduciaire pour la cession de sa filiale VHP située à Apeldoorn aux Pays-Bas, pour une transaction globale d’une valeur brute d’environ 30 millions d'euros (1). Outre l’outil industriel, cette transaction inclut les droits de propriété intellectuelle liés à la production de papier pour billets de banque, éléments qui intéressent au premier chef Oberthur Fiduciaire.

L’approvisionnement en « matières premières »

De l’aveu même de Thomas Savare, CEO d’Oberthur Fiduciaire, le métier de l’impression, « a ceci de particulier que nous ne devons pas seulement conserver une longueur d’avance sur nos concurrents mais également sur les contrefacteurs et les faux-monnayeurs contre lesquels nous sommes engagés dans une véritable course de vitesse (2) ». Il va de soi que, parmi les ingrédients fondamentaux nécessaires à la fabrication de billets de banque, le papier figure en bonne place.

Aussi, plus que dans d’autres secteurs à haute valeur ajoutée, l’imprimeur français se doit de mettre en œuvre une stratégie offensive afin de répondre à des impératifs technologiques croissants, tout en maîtrisant sa chaîne d’approvisionnements en matières premières. L’imprimeur est bien disposé à continuer à prendre des risques afin « affirmer [son] leadership dans ce métier porteur ». Du côté des faussaires, le seul moyen de produire des copies qui peuvent être écoulées sur le marché, est bien de disposer des mêmes matériaux que les imprimeurs officiels de billet, raison pour laquelle les fournisseurs de « papier monnaie » constituent des cibles de choix. En prenant VHP Security Paper sous son aile, Oberthur Fiduciaire compte bien étendre à cette filiale nouvellement acquise les process de sécurité et de contrôle qualité qui ont fait la réputation de l’imprimeur de billets français.

Command & control

L’achat de l’usine d’Apeldoorn permet en effet désormais à Oberthur Fiduciaire de contrôler l’ensemble de la chaîne de production du billet de banque, de la fabrication du papier à l’impression de la monnaie. En plus de l’impact prévisible sur les coûts de production, en rachetant son fournisseur, Oberthur Fiduciaire est désormais propriétaire d’un important savoir-faire et est capable désormais de fabriquer des papiers sur mesure répondant à ses exigences de sécurité, de qualité et de durabilité. Le papier est en effet un composant permettant de sécuriser le billet de banque contre les faussaires. Il contient des éléments de sécurité intégrés comme des filigranes avec Vision®, ou encore des bandes holographiques ou iridescentes. Picture® thread et Wink® thread sont par exemple deux des derniers développements de l’entreprise qui, par l’introduction de deux fils de sécurité dans le billet, permettent aux consommateurs une authentification simple et immédiate. Il s’agit dans tous les cas de sécuriser à la fois les consommateurs et les donneurs d’ordre.  

Renforcer l’offre commerciale

Les marchés sur lesquels Oberthur intervient passent par des procédures complexes d’appel d’offres. L’excellence technique et la sécurité des process constituent des prérequis pour se distinguer des concurrents. Un point que le CEO d’Oberthur Fiduciaire garde à l’esprit : « nos clients examine de façon extrêmement minutieuse les garanties que nous pouvons leur offrir, notamment en termes de durée de vie des billets et de sécurité (4) ». C’est pourquoi l’accréditation de VHP Security Paper par la Banque Centrale Européenne (BCE) pour la fourniture du papier pour l’euro a très certainement pesé fort dans la balance. VHP Security Paper est également membre fondateur de la Banknote Ethics Initaitive (BnEI). La papeterie d’Apeldoorn s’impose en conséquence un contrôle rigoureux à toutes les étapes de fabrication des produits et se conforme par exemple aux normes exigeantes du secteur, comme les normes ISO 9001:2008, ISO 21500:2012 ou encore OHSAS 18001.

Pour Oberthur Fiduciaire l’acquisition de l’usine VHP Security Paper constitue une étape importante dans sa stratégie de conquête de nouveaux marchés. En la matière, la nature et les usages de la monnaie fiduciaire, qui tire son nom du latin « fiducia » signifiant confiance, ne tolèrent aucune approximation.
 
  1. http://www.zonebourse.com/SEQUANA-11938423/actualite/Sequana-Communique-de-presse-Sequana-du-15-fevrier-2017-23880761/
  2. http://www.carnetsdubusiness.com/RDV-avec-Thomas-Savare-CEO-d-Oberthur-Fiduciaire_a516.html#QYrfslRthdE5HDDF.99
  3. https://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2016/06/pdf/currency.pdf
  4. http://www.carnetsdubusiness.com/RDV-avec-Thomas-Savare-CEO-d-Oberthur-Fiduciaire_a516.html#QYrfslRthdE5HDDF.99

La Rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia