Carnets du Business


           

Pour l’Unédic le chômage va augmenter en 2017




Mardi 20 Septembre 2016


D’après l’Unédic, organisme qui gère l’assurance chômage, le nombre de chômeurs devrait augmenter en 2017 et la dette du régime atteindre 41,4 milliards d’euros. Une mauvaise nouvelle aux conséquences économiques et politiques encore difficiles à mesurer.



ILD
ILD
Pour l’Unédic, en 2017 il devrait y avoir près de 80 000 chômeurs en plus qu’aujourd’hui. L’organisme qui s’occupe de l’assurance chômage décrit une situation beaucoup moins positive que celle que le gouvernement cherche à promouvoir avec notamment une dette de 41,4 milliards d’euros du régime d’ici à 2019.
« La situation de l'assurance-chômage semble se dégrader de plus en plus rapidement. Après une baisse en 2016, le chômage devrait repartir légèrement à la hausse à partir de 2017, sous «l'effet du Brexit» et de la «stabilisation des contrats aidés», et aggraver la dette de l'Unédic, selon les prévisions financières de l'organisme publiées mardi. Le gestionnaire de l'assurance chômage prévoit une baisse de 124.000 chômeurs en 2016 en métropole. Mais dès 2017, leur nombre remonterait de 79.000 personnes, à cause notamment d'un «ralentissement de la croissance». Par conséquent, la dette de l'Unédic, de 25,7 milliards d'euros fin 2015, se creuserait encore à 33,8 milliards fin 2017 et jusqu'à 41,4 milliards fin 2019 » résume Le Figaro.

Quelles incidences politiques ?

Depuis la déclaration de François Hollande sur son éventuelle candidature si la courbe du chômage s’est inversée, toute prévision dans le domaine prend des allures politiques.

Si dans ce domaine les pronostics vont bon train, il apparait de manière assez claire que la situation de l’emploi et de la gestion des chômeurs ne s’améliore guère : « La dernière publication des prévisions financières de l'assurance-chômage datait de février dernier. À cette date, l'Unedic tablait sur un déficit cumulé de 30 milliards en 2016, de 33,6 milliards en 2017 et de près de 36 milliards fin 2018. Il ressort donc de ces nouvelles prévisions que la situation ne s'arrange pas. Et ce, pour une raison simple. L'incertitude autour du Brexit et de la croissance mondiale va peser sur la reprise française dans les années à venir, et donc impacter les comptes de l'assurance chômage. Le consensus des économistes a d'ailleurs déjà revu à la baisse la prévision de croissance tricolore pour les années à venir » poursuit l’article.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche












VA Press sur Twitter
VA Press : Canular homophobe à la télévision : un jeune dans un état "déplorable": Après le canular... https://t.co/PcizSUYhso https://t.co/0viNVdKWaN
VA Press : La société a-t-elle besoin de retrouver confiance dans le monde de la santé ?: Pour la... https://t.co/3xpanRxhzu https://t.co/iL0A6i9ZgL
VA Press : Globésité VA EDITIONS https://t.co/GVVYG5tk2w via @YouTube
VA Press : Pour la Fondation Abbé Pierre, le logement est "le grand oublié" du gouvernement:... https://t.co/V4HDUio7ew https://t.co/GCPen6ylBE
VA Press : Yves Bonnet, ancien directeur de la DST, interviewé sur TV5 Monde https://t.co/XbEYX7fPrh