Carnets du Business


           

« Réglo musique », le streaming musical de Leclerc




Jeudi 16 Juillet 2015


Leclerc vient d’annoncer le lancement d’un service de streaming. Réglo musique se lance dans le secteur de lecture en ligne déjà très concurrentiel. Après Deezer, Spotify et Apple faudra désormais compter sur le groupe de grande distribution Leclerc dans le marché du streaming musical, d’après des déclarations du jeudi 16 juillet.



« Réglo musique »,  le streaming musical de Leclerc
La Tribune rapporte que groupe de distribution Leclerc compte bien séduire les internautes mélomanes, en proposant un abonnement mensuel au prix alléchant pour les détenteurs de sa carte de fidélité.  Jusqu’au 31 décembre prochain, Leclerc octroie un rabais de 4 euros offerts tous les mois aux clients de l’offre « solo » (au prix de 9,99 euros par mois) de sa plateforme de streaming. Ce sera un bon de 5 euros pour ceux qui contractent l’abonnement « duo » (au prix de 14,99 euros par mois), c’est-à-dire pour deux utilisateurs, explique de son côté Europe 1 .
 
Légal, pratique et très accessible, le streaming musical aurait un bel avenir devant lui en France et dans le monde estiment les opérateurs économiques qui lancent cette fonctionnalité. Pourtant la question de la rentabilité d’un service que les utilisateurs veulent gratuit se pose.
 

Secteur en plein essor

Leclerc est le premier groupe de grande distribution à se positionner sur le streaming Uniquement disponible sur iOS et Android, « Réglo musique » propose un catalogue de plusieurs millions de titres, grâce à une application. En revanche, il ne propose pas d’écoute gratuite financée par la publicité mais les utilisateurs n’auront pas besoin d’être connectés à un réseau internet, car la plateforme dispose d’un mode hors connexion.

Selon les chiffres publiés par le Snep pour l’année 2014 , les revenus du streaming (72,6 millions d’euros) représentent 55% du marché numérique. En France, près de 2,5 millions de personnes sont abonnées à un service de streaming payant.

Face au phénomène de la musique en ligne, plusieurs artistes ont tourné le dos au streaming. Pour n’en citer que quelques-uns, les Beatles, Bjork, Taylor Swift, Jean-Jacques Goldman ou encore Francis Cabrel refusent toujours de mettre leur création sur des sites de streaming musical.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia