Carnets du Business


           

Uber annonce la création d'un fonds de soutien de 2 millions d'euros pour ses chauffeurs




Lundi 19 Décembre 2016


La plateforme de voiture de transport avec chauffeur (VTC) Uber, en conflit avec plusieurs chauffeurs, a annoncé la création d'un « fonds de soutien de deux millions d'euros pour les partenaires chauffeurs en difficulté ».



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
« Uber n'a pas précisé les modalités concrètes de ce fonds, ni indiqué s'il allait augmenter ses tarifs ou diminuer sa commission comme le réclament les chauffeurs », explique un article en ligne du journal Le Point, qui ajoute qu’une « nouvelle réunion entre plateformes et chauffeurs a débuté mardi vers 14 h 30 au secrétariat d'Etat aux Transports, pour tenter de trouver une issue au conflit. »

Le secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, avait demandé à Uber de « geler temporairement l'augmentation de sa commission, récemment passée de 20 à 25 % ».

Des conditions de travail « indignes »

« Sans rejeter cette mesure temporaire, la plateforme américaine, pionnière et très majoritaire sur le marché, a demandé un délai supplémentaire après deux séances de négociations lundi au secrétariat d'État aux Transports, auxquelles participait aussi Le Cab. Les représentants d'Uber devaient faire connaître la position du groupe à la reprise des discussions à 14 heures, selon le secrétariat d'État », ajoute l’article du Point.

D'autres plateformes – comme entre autres Allocab, Chauffeur-privé, Marcel et Snapcar –, réunies au sein de la Fédération française du transport de personnes sur réservation (FFTPR), n'ont pas assisté aux discussions pour ne « pas interférer dans les discussions qui opposent Uber (aux) chauffeurs », selon les dires d’Yves Weisselberger, président de la FFTPR.

Les syndicats et associations de chauffeurs VTC dénoncent « des conditions de travail indignes avec un prix minimum de la course descendu à six euros ». Ils ont entamé la semaine dernière un mouvement social et ont également menacé d'appeler à une nouvelle mobilisation si la réponse donnée par le siège californien d'Uber ne les satisfaisait pas.

Lire l’intégralité du Point ici.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y
VA Press : Le groupe RATP inaugure un centre de formation dédié à l'apprentissage: "Par ce nouvel... https://t.co/gGvEJLCi1v https://t.co/M4gHL1yWjo
VA Press : "Daech ; l'arme de la communication dévoilée". Analyse à la veille de la chute proche et probable du califat. https://t.co/m8mxIygkO1
VA Press : Une politique familiale ni solidaire, ni responsable ?: Lors de la campagne électorale... https://t.co/X8rzlsLN2O https://t.co/7pgMwKanJt