Carnets du Business


           

Un Français vice-président de Toyota




Jeudi 5 Mars 2015


C’est une première pour le groupe japonais : un étranger entre dans le top management du constructeur automobile. Il s’agit du français Didier Leroy qui avant de rejoindre Toyota en 1998 avait passé seize ans chez Renault.



Un Français vice-président de Toyota
Un Français dans le top management de Toyota. La nouvelle pourrait sembler anodine mais ce serait bien mal connaitre le constructeur automobile dont les dirigeants ont toujours correspondu à un certain schéma. « Après avoir maintenu depuis sa création il y a soixante-dix-huit ans une direction totalement homogène, constituée exclusivement d'hommes japonais âgés d'une soixantaine d'années, ayant fait la totalité de leur carrière au sein du groupe, Toyota Motor a annoncé hier qu'il allait confier au Français Didier Leroy l'un des six postes de vice-président exécutif du groupe » souligne le quotidien Les Echos.

C’est la première fois donc qu’un étranger gravi cet échelon dans le groupe. C’est d’autant plus un événement que Didier Leroy n’a pas fait toute sa carrière à Toyota. Avant de rejoindre le constructeur en 1998 dont il dirige la division Europe, Didier Leroy a commencé sa carrière chez Renault où il a passé seize ans.

Une femme à la communication

« Guettant depuis des années la progression du cadre français, qui avait fait partie de la garde rapprochée de Carlos Ghosn avant de gérer la création du site de Valenciennes-Onnaing, ouvert en 2001, puis le lancement de la production de la Yaris, le management japonais de Toyota aurait été particulièrement impressionné par sa capacité à réduire les coûts de production sur un marché aux marges chancelantes. Notamment lors de ses années passées à la direction de la division Europe du constructeur » explique le quotidien économique.

Signe d’une révolution managériale en cours, cette nomination est accompagnée d’une autre tout aussi révolutionnaire. Il s’agit de la promotion d’une Américaine, Julie Hamp parmi la direction générale du groupe, en l’occurrence à la communication. Jusqu’ici, la direction générale du groupe était composée de 57 hommes. Petit à petit, le groupe semble accepter une légère internationalisation de ses dirigeants en remettant en question certains principes managériaux trop rigides.

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Après avoir enchainé plus de mille CDD elle poursuit l’employeur: Une ancienne employée de la Caisse régional de... https://t.co/WMgry13BW9
VA Press : L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE - École de Guerre Économique : 20 ans sur le front de la mondialisation https://t.co/dinJ01G2cO
VA Press : La grossophobie existe et fait beaucoup de dégâts: L’Express publie l’interview de... https://t.co/d5QD4t4zBc https://t.co/uEXYwKhegq
VA Press : Carla Bruni décide de répondre aux rumeurs de liaison avec Donald Trump: La réponse de Carla Bruni fait... https://t.co/jbF0yULZUx
VA Press : Législatives, record historique avec 223 femmes députées: Dimanche 18 juin, les... https://t.co/q3buY1QOLP https://t.co/uPM8gCPBAL