Carnets du Business


           
Louis Bernard
Louis Bernard est le fondateur de Layer Cake, un cabinet de formation spécialisé dans les... En savoir plus sur cet auteur

Au tableau ! ou de la chance d'être cancre




Mardi 3 Juillet 2012


Le système éducatif français est tout entier tourné vers l'écrit, et il n'y a guère que les cancres qui ont la chance de s'exprimer régulièrement à l'oral. Ce qui est pensé comme une punition est au contraire une grande chance pour leur avenir professionnel.



C’est bien connu : pour calmer les petits bavards en classe, il faut les envoyer au tableau. Une question difficile, une réponse balbutiante… L’infortuné rougissant retourne à sa place, le malaise s’installe avec le silence, la leçon reprend. Un peu d’humiliation publique, il n’y a que ça de vrai ! Oui, mais…
 
Forcément, passer au tableau, les plus coriaces finissent par s’y habituer, et affinent en conséquence leur rhétorique potache. Parfois jusqu’à retourner la situation, pour la plus grande joie d’un public hilare.
 
Cet état de fait développe des capacités d’éloquence largement sous-estimées dans les cursus de l’éducation nationale. C’est simple : en France, on écrit, on ne parle pas. La production orale est dévalorisée : quelques exposés, une présentation de TPE, sans plus. Au Bac, seules les langues vivantes peuvent se passer ainsi dans tous les cursus. Le rattrapage s’effectue à l’oral, comme si parler était la méthode de la dernière chance. Mais une fois sortis de l'école, quand il s'agit d'entrer sur le marché de l'emploi, la prise de parole en public est de plus en plus considérée comme un acquis indispensable par les managers. Cancre : 1 - Premier de la classe : 0. 
 
Certains pouvoirs publics attentifs commencent à exploiter le phénomène. Le Conseil Général des Hauts de Seine a organisé en avril 2012 à Nanterre le concours « De la tchatche à l'éloquence  » pour faire prendre conscience à 150 collégiens que ces capacités enfouies peuvent être un avantage de poids dans leur vie et dans leurs carrières.
 
La communication est la clé de l’harmonie, que ce soit à l’école, en ménage ou en entreprise. Alors, des cours de rhétoriques entre les leçons de calcul et de géographie ? Pourquoi pas. Car il serait malheureux que seuls les avocats ou les managers maîtrisent l’art oratoire.
 
Eloquence, tchatche, rhétorique, persuasion… appelez ça comme vous voudrez. Un seul fait compte : l’aisance fait toute la différence lors d’un entretien d’embauche. Interrogé en débat sur la cause de la polution, Ronald Reagan a répondu : "Les arbres." Il fut élu puis largement réélu. Au final, savoir si l’Everest est navigable ne vous sera d’aucune utilité. Etre clair et dynamique si. 
 







Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Harcèlement « quelque chose est en train de se passer » dit Brigitte Macron: En déplacement dans une école lundi...… https://t.co/pRxaMLDzO5
VA Press : A Paris, lancement de l'"Université du Bien Commun": La Fondation "France Libertés",... https://t.co/p1xxSxbpQ8 https://t.co/zgZROEej3Y
VA Press : Le groupe RATP inaugure un centre de formation dédié à l'apprentissage: "Par ce nouvel... https://t.co/gGvEJLCi1v https://t.co/M4gHL1yWjo
VA Press : "Daech ; l'arme de la communication dévoilée". Analyse à la veille de la chute proche et probable du califat. https://t.co/m8mxIygkO1
VA Press : Une politique familiale ni solidaire, ni responsable ?: Lors de la campagne électorale... https://t.co/X8rzlsLN2O https://t.co/7pgMwKanJt