Carnets du Business

"Le" magazine du management stratégique



           

Comment le marché de la formation continue est-il structuré?



Dimanche 13 Décembre 2009


Un bref tour d'horizon des acteurs de la formation continue en France.



Les organismes privés français

Qu’ils agissent en association ou en société commerciale, les organismes
privés présentent finalement des caractéristiques assez identiques. De taille
très diverse, ils sont le plus souvent proches des entreprises et s’adaptent
facilement aux modifications de la demande. Mais, la qualité de leurs
prestations est tout aussi hétérogène. Parmi eux, on trouve des consultants-
formateurs comme Bossard, Cogef ou Algoe. Ils proposent un service complet
(audit, recommandations et formation du personnel au nouvel environnement).

Les grandes sociétés étrangères

Depuis quelques années, le marché de la formation - jusqu’alors bien protégé,
ronronnant sur son bas de laine de 30 milliards - est bousculé par l’arrivée sur
le marché d’entreprises étrangères, américaines, comme TMT, hollandaises,
suisses, comme Krauthammer, ou suédoises, comme Mercuri. Ces firmes
apportent avec elles un savoir-faire acquis sur des marchés où la concurrence
est autrement plus rude qu’en France. Elles possèdent des équipes de
formateurs permanents nombreuses et formés dans des « universités
d’entreprise ». Leurs cours sont conçus au niveau mondial et donc s’adaptent
bien à l’uniformisation des modes de gestion ou des matériels informatiques.
Ce sont le plus souvent de bonnes adresses. Même si leurs prix sont parfois
élevés.

Les ASFO

Les associations de formation (ASFO) ont choisi le statut de formateur à la suite
de la réforme opérée par la loi quinquennale de 1993 (cf. Législation). Elles
sont quasiment toutes regroupées dans le réseau France ASFO, afin de
renforcer leurs poids au niveau national. Créés le plus souvent par les instances
patronales - et, parmi elles, notons le rôle crucial de l’UIMM - elles se
caractérisent par leur insertion dans le tissu des entreprises, notamment les
PME de province. Elles collent aux besoins de leurs mandants, en proposant, en
autres, de nombreuses formations techniques. Mais, le plus souvent de petite
taille, elles n’ont pas la capacité suffisante pour monter des opérations de trop
grande envergure.

Les Greta

Les Greta sont des regroupements de lycées ou de collèges du ministère de
l’Education nationale qui mettent en commun leurs enseignants et leur
matériel pour proposer des prestations de formation continue. Présents sur
tous le territoire, les Greta ont la réputation justifiée de pratiquer des prix peu
élevés.

Les universités et les Instituts Universitaires de Technologie

Depuis 20 ans, la formation continue fait partie de leurs missions. Une dizaine
réalisent aujourd’hui plus de 10 millions de chiffre d’affaire dans cette activité.
Si elles possèdent des enseignants de haut niveau, des laboratoires
performants et des tarifs relativement peu élevés, elles s’adressent plus aux
salariés isolés (CIF, promotion du travail…) qu’aux entreprises directement
dans le cadre des plans de formation. Elles proposent le plus souvent - ceci
expliquant cela - des formations de longue durée.

Les grandes écoles

Quelles soient d’ingénieurs ou de commerce, publiques, privées ou consulaires,
les grandes écoles ont en commun un certain nombre d’atouts, tels que le haut
niveau de leurs enseignants, la proximité avec leur public de référence, les
cadres supérieurs - qui en sont souvent issus. Elles proposent des formations
de haut niveau, notamment au management. Mais elles partagent aussi des
inconvénients : stages souvent décalqués d’un cours de formation initiale,
enseignement trop théorique, prix élevés.

Les chambres de commerce et d’industrie

Avec plus de 500 établissement de formation et 31 000 formateurs ou
enseignants, les CCI disposent d’un potentiel considérable. Mais son activité
avec les entreprises est réduite. En effet, les CCI s’adressent essentiellement à
un public en formation initiale ou en formation de longue durée, notamment
avec ses sept réseaux (Écoles supérieures de double compétence, Écoles de
gestion et de commerce…). D’autre part, elles s’adressent en priorité à de
petites entreprises dont l’effort de formation continue est peu élevé.

L’AFPA

Ce gigantesque organisme, premier formateur en Europe, est aujourd’hui
spécialisé dans les stages pour demandeur d’emploi. Même si son travail avec
les entreprises ne représente qu’un faible pourcentage de son chiffre d’affaire,
le montant brut est tout à fait respectable. Cette association sous tutelle du
ministère du travail s’intéresse essentiellement à un public ouvrier, employé ou
technicien.

Les Cdb




Rejoignez-nous
LinkedIn
Twitter

Recherche











VA Press sur Twitter
VA Press : The Mark Hotel : une petite touche de French Touch à New York: Il semblerait que le Mark Hotel, établissement... http://t.co/E55RSWmQIA
VA Press : Facebook : « like » contre « dislike »: Sur Facebook, s’il est possible d’appuyer sur le bouton « like », il est... http://t.co/l4ObFowV6h
VA Press : C’est confirmé, la France est le pays du vin http://t.co/qxN3yKFxZp
VA Press : Taxe sur les transactions : une véritable manne http://t.co/8xp9c8PIyr
VA Press : Fiscalité : la taxe Tobin pourrait rapporter 15 milliards d’euros par an à la France http://t.co/AJMiZSh13d