Carnets du Business


           

Iliad confirme de bons résultats grâce à la performance de Free




Jeudi 16 Mai 2013


Iliad, la maison mère de Free a présenté ses résultats du premier trimestre 2013. Ils sont en augmentation de 28 % par rapport à l’année dernière sur la même période.



Une hausse des abonnements mobiles qui dopent les recettes

Iliad confirme de bons résultats grâce à la performance de Free
Passés de 655,7 millions d’euros à 907,2 millions d'euros en un an sur le premier trimestre, les résultats du premier trimestre d’Iliad montrent la bonne santé du groupe qui doit une grande partie de sa performance à Free et en particulier Free Mobile. Au 31 mars 2013, cette dernière a franchi les 6 millions d’abonnés (6,075) et représente actuellement plus de 9 % de part de marché. Ce sont ainsi 870 000 nouveaux abonnés qui ont rejoint l’opérateur au cours des trois premiers mois de l’année 2013. Parallèlement, SFR et Bouygues Telecom annoncent eux aussi une augmentation de leur clientèle avec respectivement 257 000 et 190 000 nouveaux abonnés. En outre, Orange-France Télécom n’est pas à plaindre car l’entreprise gagne 354 000 abonnés sur la même période.
 
Début décembre le fondateur de Free, Xavier Niel, a consolidé l’offre mobile à deux euros par mois, enrichissant la gamme à bas prix. Le temps de communication du forfait a été doublé et les SMS sont passés au format illimité. Cela a permis une augmentation de la migration de la clientèle et l’offre a été appréciée. L’activité mobile de Free a ainsi octroyé un chiffre d’affaires de 295 millions d’euros au groupe. Le haut débit, quant à lui, qui regroupe 5,456 millions d’abonnés représente 615,6 millions d’euros de chiffre d’affaires. Si l’offre mobile est bien moins rentable, il n’en demeure pas moins qu’elle fidélise une clientèle qui pourra par exemple se tourner vers des offres Internet. Ces offres sont en outre incitatives, par exemple le forfait à 2 € devient gratuit si le client a souscrit à une offre Freebox.

Les concurrents s’orientent vers le développement de la 4G

Afin de remédier à la forte concurrence de Free Mobile, les concurrents que sont SFR, Bouygues Telecom et Orange-France Télécom, se positionnent sur l’implantation du réseau mobile très haut débit 4G afin de créer un avantage concurrentiel. Mais ils doivent faire face à une chute importante de leur chiffre d’affaires : plus de 17 % pour SFR et Bouygues Telecom. Parallèlement, les opérateurs historiques se voient contraints de casser leurs prix en créant des offres low-cost pour leurs clients comme B&You, Red ou encore Sosh. Par ailleurs, ils se voient obligés de proposer une offre 4G à un tarif quasi équivalent à celui de la 3G. Néanmoins, le marché du haut débit fixe se porte toujours bien avec des opérateurs qui continuent le recrutement de nouveaux clients sur une offre qui rapporte bien plus que la téléphonie mobile (Bouygues a engagé 68 000 nouveaux abonnés et SFR 56 000).

Les recettes de Free n’augmentent pourtant pas autant que le nombre de ses abonnés

Il s’agit du paradoxe de la bonne performance de Free. D’un côté le groupe bénéficie d’une forte hausse de ses abonnés mobile, de l’autre, en proposant des forfaits minimums, il réalise un chiffre d’affaires relativement peu élevé si l’on considère le nombre total de clients. En effet, la majorité des clients a adopté un forfait à 2 € au premier semestre, plutôt que celui à 19,99 €. Ceci dit, même si le chiffre est en baisse de 15 % en trois mois, la moyenne du revenu que procure un abonné mobile à Free est de 15,2 € par mois. Reste que Free devance encore une fois ses concurrents sur l’offre Internet fixe en recrutant 92 000 abonnés au premier trimestre 2013.
 
La problématique majeure des concurrents, peut être ainsi résumée: engagés sur la bataille de la 4G, ils risquent à ce titre de perdre des parts de marché sur le segment du low-cost en valorisant davantage une offre de qualité, dont ils sont trois à vanter les mérites. Si bien qu’à ce jour, Iliade et Free peuvent espérer évoluer sur leur segment de marché encore longtemps sans avoir à gérer une concurrence réellement handicapante.

La rédaction

Dans cet article : concurrence, Free, Iliad, marché, stratégie




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia