Carnets du Business


           

La startup française Clic and Walk lève 3,5 millions d’euros




Jeudi 9 Juillet 2015


Créée en 2012, la startup Clic and Walk est spécialisée dans la collecte de données marketing vient d’annoncer la levée de 3,5 million d’euros auprès de la BPI et d’investisseurs privés. Les fonds doivent servir à financer le déploiement des activités à l’étranger.



La startup française Clic and Walk lève 3,5 millions d’euros
Si les désillusions sont nombreuses pour les apprentis entrepreneurs qui se lancent avec une idée d’application, quelques exemples de réussites démontrent qu’il est encore possible d’inventer des modèles de succès. C’est notamment le cas de la startup Clic and Walk qui vient d’opérer une nouvelle levée de fonds de 3,5 millions d’euros pour continuer son développement en Europe. Les fonds ont été fournis en partie par la Banque publique d’investissement et des investisseurs privés, a fait savoir l’entreprise.
 
Lancée en 2012, l’entreprise a mis a point un système qui permet aux utilisateurs de collecter des données marketing qui sont ensuite revendues aux entreprises. Les utilisateurs sont ensuite rémunérés en fonction de la pertinence et du travail d’enquête fourni pour juger une campagne marketing. « Notre communauté d’utilisateurs reçoit des missions géolocalisées commanditées par des entreprises désireuses de savoir si leurs actions de communications sont bien exécutées dans leurs points de vente, ou qui veulent déterminer comment les consommateurs utilisent leurs produits à domicile », explique Frédérique Grigolato, la fondatrice citée par Le Monde.

Plus qu’un service aux consommateurs

Si le concept fonctionne c’est avant tout parce que la question de la rentabilité est au cœur du projet. Il ne s’agit pas d’une énième application qui doit séduire les utilisateurs. « La difficulté de la mission conditionne la rémunération : ainsi la simple photo d’un produit en rayon sera moins bien rétribuée qu’une demande portant sur un ensemble de produits, voire une investigation plus poussée pour vérifier si les produits d’un client sont vraiment visibles en rayon » explique Le Monde. 
 
Avant de se lancer, la fondatrice de l’entreprise qui emploie aujourd’hui vingt personnes s’est appuyée sur une solide expérience dans la grande distribution avec des difficultés à comprendre et interpréter les expériences des consommateurs. En à peine trois ans « la firme revendique 250 000 utilisateurs, propose ses services en Allemagne, Angleterre, Italie et Espagne et figure parmi les dix start-up les plus innovantes du monde en 2014, selon un classement annuel réalisé par l’Unesco et l’observatoire Netexplo » continue Le Monde. 

Sébastien Arnaud





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche












VA Press sur Twitter
VA Press : Cet été, gare au moustique-tigre!: Depuis le 1er mai, le dispositif de lutte contre... https://t.co/KFLCBuhpIs https://t.co/bgo4LmygNx
VA Press : Brad Pitt envisage d'effacer ses tatouages, souvernirs d'Angelina Jolie: L'actrice... https://t.co/3gmZDmEF54 https://t.co/FPT46GQbiO
VA Press : Même faible, la consommation d’alcool augmenter le risque de cancer du sein: Des... https://t.co/acgRjNIRjv https://t.co/zKREDAosvs
VA Press : Canular homophobe à la télévision : un jeune dans un état "déplorable": Après le canular... https://t.co/PcizSUYhso https://t.co/0viNVdKWaN
VA Press : La société a-t-elle besoin de retrouver confiance dans le monde de la santé ?: Pour la... https://t.co/3xpanRxhzu https://t.co/iL0A6i9ZgL