Carnets du Business


           

Le 25 avril, le CESE se penchera sur le revenu minimum social garanti




Lundi 24 Avril 2017


Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale a chargé le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) de réfléchir aux conditions de mise en place d'un revenu minimum social garanti qui se substituerait à l'architecture actuelle des minima sociaux.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Dans un communiqué, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) explique que depuis la Révolution française, la société a progressivement reconnu l'obligation de solidarité envers ses membres les plus vulnérables et le droit de chacun.e à une vie décente.

"Le développement des minima sociaux, depuis la création du minimum vieillesse en 1956 jusqu'à la création du revenu de solidarité active en 2008, s'inscrit dans cette histoire", précise le CESE, qui ajoute : "Alors que le consentement à la solidarité s'érode dans notre pays, près 9 millions de personnes y vivent toujours sous le seuil de pauvreté, dont 2 millions dans la grande pauvreté. Les minima sociaux existants peinent à remplir leur objectif : permettre aux personnes les plus en difficulté de vivre dignement. Leur complexité et leur hétérogénéité sont sources d'incompréhensions et de difficultés pour leurs bénéficiaires. L'importance du non-recours, de l'ordre de 35% pour le RSA, le démontre."

Réfléchir aux conditions de mise en place d'un revenu minimum social garanti

Le président de l'Assemblée nationale a chargé le CESE de réfléchir aux conditions de mise en place d'un revenu minimum social garanti qui se substituerait à l'architecture actuelle des minima sociaux. Le CESE propose ainsi d'instaurer un revenu minimum social garanti qui réponde à une triple ambition.
Tout d'abord, offrir un revenu stable à toutes les personnes en situation de fragilité économique et sociale, dès l'âge de 18 ans pour les jeunes ni en emploi, ni en études, ni en formation.

Ensuite, simplifier l'architecture de nos minima sociaux pour favoriser l'accès aux droits et leur acceptabilité
Enfin, favoriser l'émancipation de ses bénéficiaires par une démarche d'accompagnement vers l'emploi.

 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Le Parlement européen encourage à passer des déchets aux engrais innovants: Le Parlement... https://t.co/jU0KHwcl4A https://t.co/twFLxC2E3N
VA Press : Statut de Brigitte Macron, comme une maladresse: Depuis quelques jours, la création d’un... https://t.co/2ZxEEYnjjz https://t.co/wJMETkdzRw
VA Press : Google va lâcher 20 millions de moustiques génétiquement modifiés: Pour lutter contre... https://t.co/p6oPlTFqbl https://t.co/04lC0b3P7W
VA Press : Le Secours Populaire emmène les enfants en Suisse: Une centaine d'enfants soutenus par... https://t.co/ni6tGfB8Ma https://t.co/SZmXQvA3nJ
VA Press : L'obligation vaccinale à 11 maladies : mieux protéger les jeunes ?: La vaccination... https://t.co/Popfc2zVlz https://t.co/X4qvI5yY4l