Carnets du Business


           

Les tablettes électroniques : nouveau moteur du marché informatique




Mardi 1 Mai 2012


Les tablettes électroniques n’ont pas encore tout à fait trouvé leur place sur le marché des biens informatiques. Originalement conçues comme une technologie destinée à faire la jonction entre les fonctionnalités des ordinateurs portables et des smartphones, les tablettes semblent aujourd’hui concurrencer le netbook. En outre, l’étude REC + de l’institut GfK pour l’année 2012 anticipe décollage massif du marché des tablettes en France ; une tendance que de grandes entreprises du secteur informatique semblent, à l'instar de Logitech, avoir déjà intégrée au niveau global.



Les tablettes électroniques : nouveau moteur du marché informatique
Pour l’Institut GfK, la tablette est le prochain marché de masse et le pari à prendre pour l’industrie de l’informatique dans les mois à venir. Dans son étude REC+ parue le 26 avril 2012, l’institut fait une rétrospective des ventes de ce type de produit en France. Ainsi dès 2010, année du lancement de l’Ipad, quelque 440 000 Français se sont équipés en tablettes. En 2011, l’institut GfK a recensé 1,5 millions d’acheteurs et en comptabilise déjà 232 000 pour les seuls mois de janvier et février de l’année 2012.
Les tablettes ont représenté 19% des ventes du secteur informatique en 2011. Cette performance dépasse de moitié les objectifs prévus au début de cette même année tandis que les ventes de netbooks et les PC de bureau ont reculé respectivement de 10 et 15%. Au total, le chiffre d’affaires des tablettes a augmenté de quelque 160% de 2010 à 2011 pour s’attendre les 600 millions d’euros ; il a ainsi été le seul chiffre d’affaires de tout le secteur informatique à enregistrer une progression sur cette période.
D’après GfK, le positionnement des tablettes sur le marché informatique a déjà évolué au cours de leurs quelques années d’existence. Initialement conçues comme un produit faisant le lien entre le smartphone et l’ordinateur portable, elles tendent aujourd’hui se positionner comme un produit de substitution concurrençant directement le netbook. L’étude met par ailleurs en avant que l’utilisation des tablettes est essentiellement domestique – à 81% – et très peu mobile – 19% d’utilisation à l’extérieur seulement –. Initialement destinées à un public nomade, les tablettes montrent encore une fois, avec ces résultats, les signes d’un repositionnement. Ce type de produit ne serait donc pas près de cesser de grignoter des parts de marché là où on ne l’attendait pas.

Cette intuition aiguille déjà les projets de certaines grandes entreprises de l’industrie informatiques. Nokia a annoncé le lancement de sa propre tablette et Google est vraisemblablement en train de se lancer dans l’aventure également. Pour sa part, le fabricant suisse d’accessoires informatiques Logitech a par exemple fait du marché de la tablette sa priorité dès la fin de l’année 2011. Pour cette entreprise, l’année 2011-2012 a été très difficile. Sur cette période d’activité, le chiffre d’affaires de Logitech a baissé de 1,7% et est retombé à 2,32 milliards de dollars tandis que son bénéfice a dégringolé de 44% pour se stabiliser à 71 millions de dollars,
Pour relancer son activité, Logitech s’est dotée d’une nouvelle direction. Nommé directeur général par intérim, Guerrino de Luca a ainsi succédé, en juillet 2011, à Gerald Quindlen. Désormais, Bracken Darell – ancien président de la branche Europe, Afrique et Moyen-Orient chez Whirpool – s’apprête à relever M. Luca de ses fonctions en janvier 2013. D’ores et déjà, cette nouvelle direction a décidé de recentrer son activité sur des marchés porteurs. Sans surprises, cette politique de reconfiguration stratégique fait du marché des tablettes une de ses priorités pour l’exercice 2012-2013. L’entreprise a ainsi déjà présenté de nouveaux produits destinés aux smartphones et aux tablettes d’Apple à l’occasion de sa conférence de presse annuelle, tenue le 26 avril 2012 à Zurich.

Preuve que la technologie des tablettes électroniques irrigue l’industrie informatique dans son ensemble, les projets de Logitech, de Nokia et ceux présumés de Google pour l’année 2012 se font écho. Cela illustre une tendance par ailleurs mise en exergue par l’Institut GfK : le marché des tablettes est encore en pleine expansion et rien n’indique que la place de ce produit parmi les biens informatiques se cantonnera à celle qui lui était initialement destinée. Loin de se stabiliser en 2012, le marché de l’informatique demeure très concurrentiel et pousse donc les entreprises à prendre des risques pour y maintenir leur position.

La rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Management : le grand retour du réel: Les utopies sont illusoires, et les théories managériales en vogue sont utopi… https://t.co/luIf334yZ5
VA Press : OMS : "toute infection prévenue est un traitement antibiotique évité": Cette année, à l'occasion de la Semaine mond… https://t.co/eCtBr85Kt4
VA Press : Sonia Rolland va signer un documentaire sur le Rwanda: Sonia Rolland, ancienne Miss France, commence au Rwanda le t… https://t.co/ko2KTCDF89
VA Press : Automédication : sans ordonnance ne veut pas dire sans risque: Une étude du magazine 60 millions de consommateurs a… https://t.co/zVO8OTYnFl
VA Press : La ferme des 1000 vaches https://t.co/4qt6gZrlia