Carnets du Business


           

Peugeot cède 51% de sa branche scooters à un groupe indien




Mardi 7 Octobre 2014


PSA Peugeot-Citroën vient d’annoncer la cession de 51% de Peugeot Scooters au groupe indien Mahindra &Mahindra. Après le Chinois Dongfeng, c’est vers un autre partenaire asiatique que PSA cherche à redynamiser ses activités. Mais l’investissement indien de 15 millions ne saurait suffire à relancer une branche très endettée.



S’il en fallait une nouvelle démonstration que le dynamise du secteur automobile est en Asie, c’est désormais chose faite. En annonçant la cession de 51% de sa branche Scooter à l’indien Mahindra & Mahindra, PSA s’est une fois de plus tourné vers l’Orient pour relancer ses activités.
 
Mardi 7 octobre le constructeur a annoncé que le conglomérat indien va investir 15 millions dans Peugeot Scooter et ainsi prendre la contrôle de la majorité du plus ancien constructeur de deux roues en Europe.

Stratégie de développement

« Cette cession s'accompagne d'une recapitalisation de l'entreprise particulièrement malmenée par la chute de 66 % du marché européen ces quinze années, son principal débouché. Le cinquième acteur européen, qui réalise un chiffre d'affaires de 120 millions en 2013, a accumulé ces dernières années 89 millions d'euros de dettes » décrypte le journal Le Monde.
 
Pour PSA, l’investissement du conglomérat indien est une opportunité en or pour régler ses dettes et se repositionner dans le secteur très concurrentiel des deux roues. Pour autant, continue le quotidien, le défi reste de taille pour le groupe puisque «  l'arrivée d'un nouvel actionnaire majoritaire ne suffira pas à rétablir la rentabilité de Peugeot Scooters. Alors qu'en 2000 la marque vendait 180 000 deux-roues, elle n'en n'a vendu que 79 000 en 2013, dont une partie importante produite en Chine. Et le lancement du Metropolis, un scooter à trois roues concurrent du MP3 de Piaggio, n'a pas obtenu non plus les résultats escomptés. Si Peugeot a pris 20 % du marché, les ventes n'ont atteint que 4 000 unités en 2014, contre les 7 000 espérées. »
 
Si aucun licenciement n’est encore à l’ordre du jour le constructeur s’apprête à opérer une restructuration avec des suppressions de postes. A l’heure actuelle les structures de Peugeot Scooters permettraient de produire 240 000 scooters, « bien trop pour le marché actuel ».

Jean Camier





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La qualité de vie au travail dans les établissements de santé, un enjeu de santé... https://t.co/bbcrVBy0cp https://t.co/6bRp0mwCpW
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/MShEEkeqJF
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/GMQelDVIpQ
VA Press : La "e-santé", mieux se former pour mieux en profiter: L'université Paris Diderot et... https://t.co/Y6idALOwc9 https://t.co/kJLYhyPjxO
VA Press : Bangladesh : des peuples autochtones réunis sous le nom de "Jummas": Les 25 et 26 août... https://t.co/3MUd8FDDS6 https://t.co/vXz3ay7piF