Carnets du Business


           

Sarbec Cosmetics, une pépite des ETI françaises




Lundi 21 Mars 2016


Souvent méconnues, les ETI françaises montrent le visage d’une industrie conquérante. Parmi les ETI les plus dynamiques, le groupe Sarbec Cosmetics et sa marque emblématique Corine de Farme, prouvent qu’il est possible de rester fidèle à ses valeurs tout en innovant et percer de nouveaux marchés, y compris à l’étranger. Retour sur la stratégie du groupe, portée par son dirigeant Eric Jacquemet.



Un ADN familial

Eric Jacquemet est à la tête de Sarbec Cosmetics
Eric Jacquemet est à la tête de Sarbec Cosmetics
Alors que l’industrie de l’acier s’essouffle, le secteur de la cosmétique redonne le sourire au nord de la France. En effet, depuis trois générations Sarbec Cosmetics conçoit, fabrique et distribue des produits cosmétiques et des parfums pour ses marques propres, mais également pour des grands groupes prestigieux. Une passion qui se transmet, non pas de père en fils, mais de beau-père en gendre depuis trois générations. À la tête du premier groupe familial et indépendant de cosmétiques français depuis 2010, Eric Jacquemet se fait le garant des valeurs du groupe et porte une stratégie sur le long terme. Cette vision compte parmi les secrets du succès de l’ETI française. Car pour le dirigeant aguerri, « dans le domaine de la cosmétique, la confiance est indispensable ». « Aussi, nous nous efforçons de maintenir depuis trois générations des standards élevés de qualité pour nos produits. Cette dimension est renforcée par notre gouvernance familiale. Car derrière Sarbecs Cosmetics il y a un nom, une famille, une équipe qui portent des valeurs et une identité forte » ajoute ce dernier.

Si le nom du groupe est peu connu du grand public, l’entreprise peut compter sur des marques fortes afin de l’incarner, comme Corine de Farme, fondée en 1974 sous la houlette du fondateur de Sarbec Cosmetics et un ami pharmacien. Soit plus de 40 années au service des soins du corps et du visage pour toute la famille. La force de la marque est de combiner une large distribution en grandes et moyennes surfaces, des formulations naturelles ainsi qu’un prix accessible. La marque est aujourd’hui plébiscitée par le Comité Miss France avec lequel Sarbec Cosmetics a conclu un partenariat. Une manière pour l’ETI d’incarner ses valeurs de beauté « fraîche » et de proximité sur lesquelles elle a bâti sa success-story. Sarbec Cosmetics compte également la marque Phyto, une référence en matière de produits capillaires. Le groupe s’appuie, entre autres, sur une expertise éprouvée au sein de ses laboratoires de Neuville en Ferrain

Entre innovation et naturalité

Crédits: commons.wikimedia.org
Crédits: commons.wikimedia.org
En effet, l’ETI mise sur sa grosse capacité d’innovation au service de ses marques mais également des grands groupes qui font appel à Sarbec Cosmetics pour cette raison. Il faut dire que la cosmétique est un terrain propice à la R&D, comme le rappelle Eric Jacquemet, qui a une vision bien nette du marché. « La part des consommateurs utilisateurs de cosmétiques, femmes comme hommes, ne cesse d’augmenter. Ces derniers sont à la recherche de produits toujours plus innovants ce qui laisse présager un dynamisme dans le secteur dans le futur. Et aujourd’hui, il existe une diversité croissante dans les aspirations et les conceptions de la beauté ».
Aussi, parmi les segments les plus porteurs de la cosmétique, l’ETI a su très tôt se positionner sur le naturel avec sa marque Corine de Farme. En effet, « nous avons une volonté de développer des produits naturels, sans conservateur et hypoallergéniques », confie de dirigeant. Dernier concept en date, celui d’homéo-beauté végétale qui consiste à apporter la juste dose de plantes et de fleurs purifiées au préablable. Ce processus de pointe en cosmétologie permet d’éliminer les allergènes qui seraient présents dans la matière première végétale.

« Ces arguments séduisent particulièrement les mamans en France comme à l’étranger où nous sommes leader sur les gammes bébé. Le fait que nous concevions, produisions et commercialisions nous-même nos produits apporte une caution unique à nos clients » précise Eric Jacquemet. Un argument imparable pour l’ETI face à ses nombreux concurrents en France mais également à l’étranger. Car si l’ETI est profondément attachée à ses racines françaises, elle a su s’internationaliser. Rappelons que pour beaucoup, les ETI françaises réalisent plus de la moitié de leur chiffre d’affaires à l’export. Sarbec Cosmetics s’inscrit donc dans la lignée des ambassadeurs du made in France.

Conquérir les marchés internationaux

En effet, « l’international est source d’opportunités pour les ETI françaises qui ont tout à gagner à exporter leur savoir-faire. A partir du moment où le savoir-faire est solide, pourquoi ne pas viser l’international ? », explique Eric Jacquemet. « Néanmoins, cette stratégie mobilise des ressources et des compétences conséquentes. De plus, elle demande du temps et donc de la patience afin de pénétrer des nouveaux marchés », confie ce dernier.  Ainsi Corine de Farme a eu très tôt cette ambition et s’est développée en dehors des frontières françaises jusqu’à aujourd’hui être implantée dans 60 pays. Une stratégie qui nécessite de s’adapter aux spécificités de chaque pays, notamment parce que chaque femme a une routine cosmétique bien propre.

Le groupe est notamment très dynamique en Asie, qui constitue un des marchés les plus porteurs pour la cosmétique. En effet, l’émergence des classes moyennes dans la région promet de beaux résultats pour le groupe qui vient d’ouvrir des bureaux à Jakarta ainsi qu’à Ho Chi Minh. Ces consommateurs sont particulièrement attirés par la dimension naturelle et le label made in France des produits proposés par Sarbec Cosmetics. Enfin, la licence brumisateur Evian, distribuée dans le monde entier, ainsi que des licences avec Disney et Marvel participent du rayonnement international de l’ETI. A Eric Jacquemet  de conclure : « nous partons chaque jour à la conquête de nouveaux marchés avec l’ambition forte de développer nos marques, ainsi que celles de nos clients ». La saga Sarbec Cosmetics n’est donc pas prête de s’arrêter.
Crédits: Corine de Farme
Crédits: Corine de Farme

La Rédaction





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer, les risques des traitements alternatifs: D’après une étude, ceux qui ont recours... https://t.co/17mhroHi21 https://t.co/yxpKv28Zop
VA Press : La Jamaïque mise à l'honneur à la Philharmonie de Paris: Réunissant objets, images et... https://t.co/Rm45eW34f3 https://t.co/Z3wSooebLF
VA Press : Produits chimiques : des listes accessibles sur internet pour mieux les utiliser: Pour... https://t.co/HV3f6NuXyd https://t.co/P3WUtFSaSv
VA Press : Tour Auto Optic 2000 : la vue en première ligne: Alors que le Tour 2017 s’est terminé... https://t.co/LzDp8fukuF https://t.co/KYvXTQxAuU
VA Press : Kenya : vers un meilleur traitement pour les personnes vivant avec le VIH: Dans... https://t.co/JfsA7ipIHW https://t.co/Xh0yuVBQC1