Carnets du Business


           

Louis Gallois: parcours sans faute




Jeudi 21 Janvier 2010




Parcours

Louis Gallois: parcours sans faute
Louis Gallois est né en 1944 à Montauban. D’abord diplômé de sciences économiques, il entrera à HEC Paris. Il complètera son cursus en devenant élève de l’ENA (Promotion Charles de Gaulle, 1970-72). Il commence alors sa carrière comme haut fonctionnaire, en intégrant en 1972 la Direction du Trésor, où il exercera ses fonctions jusqu’en 1981.

Au moi de mai de la même année, il rejoint Jean-Pierre Chevènement (alors Ministre de la recherche et de la technologie) en tant que Directeur de cabinet. Il sera ensuite nommé Directeur général de l’industrie (Ministère de l’industrie), puis chargé de mission au ministère de l’Économie, des Finances et de la Privatisation.

C’est en 1989 qu’il entamera véritablement sa carrière de dirigeant, en devenant PDG de la SNECMA. Il occupera ensuite les postes de PDG de l’Aérospatiale (1992), de Président de la SNCF (1996), de co-Président d’EADS et de Président d’Airbus (2006), avant de prendre la tête du groupe EADS en 2007. Après 5 années passées à la tête du groupe aéronautique européen, Louis Gallois cèdera sa place à Tom Enders en mai 2012. Un mois plus tard, il sera finalement nommé commissaire général à l'investissement par le gouvernement.

Profil stratégique : passion et engagement

Arrivé chez EADS en pleine crise industrielle pour Airbus (principalement engendrée par les retards de production de l’A380, et une première annulation de commande par Fedex), Louis Gallois y trouvera l’occasion de mettre en pratique son sens patriotique : « Pour lui, l'aéronautique est une industrie de souveraineté, il considère cela comme une donnée de base » déclarait l’un de ses collaborateurs (1). Mais l’aéronautique est aussi, pour Louis Gallois, une passion. Certains iront même jusqu’à prétendre qu’il connaît les avions et les moteurs mieux que certains ingénieurs…

C’est peut-être grâce à cette passion que Louis Gallois est perçu par le monde des affaires comme un capitaine d’industrie, et non comme un financier. Et cette passion se répercute chez ses employés sous forme d’enthousiasme. « Il a une cote incroyable, notamment auprès des techniciens qui l'ont connu à Aérospatiale », assure son entourage (2). Un charisme qui lui vaut peut-être d’avoir su faire passer un plan d’économies drastique chez EADS « comme une lettre à la Poste », dans une période de réorganisation du groupe induite par un contexte économique morose…

Signe distinctif : conciliateur et humain

Louis Gallois laissa de son passage à la SNCF l’image d’un modernisateur et d’un pacificateur, appréciation d’autant plus remarquable qu’il y faisait son entrée dans un contexte social très tendu (Cf. les grèves de 1995). Fait d’autant plus rare, lorsqu’il quitta l’entreprise ferroviaire en 2006 pour rejoindre le groupe EADS, ses qualités de dirigeant furent publiquement et unanimement saluées par les syndicats.

Louis Gallois est également un individu sobre et responsable. Le magazine Capital rapportait en 2006 que le nouveau co-dirigeant d’EADS refusait un salaire supérieur à 15 000 Euros par mois, soit l'équivalent de 180 000 Euros par an. A titre de comparaison, son prédécesseur (Noël Forgeard) percevait un salaire annuel de 2,33 millions d'Euros. La plaisanterie ne fut pas du goût de son homologue allemand, Thomas Enders, puisque les statuts d’EADS prévoient que le salaire versé aux deux co-Présidents doit être identique. Louis Gallois a donc proposé que la différence de salaire avec celui de Thomas Enders soit reversée à des associations humanitaires (3). Ajoutons-y enfin la modestie : il semblerait que des motifs purement diplomatiques l’aient disposé à démentir l’information…



Sources:

www.whoswho.fr
Wikipedia
(1) Challenges, "Louis Gallois, Co-Président d'EADS et Président d'Airbus "
(2) L'Expansion, "Louis Gallois, le Saint patron à l'épreuve "
(3) www.lavf.com, biographie de Louis Gallois

Voir également:
Le Nouvel Observateur, "SNCF: les douze travaux de Louis Gallois"
Le Point, Interview de Louis Gallois


Photo: Louis Gallois à la conférence-débat "USA: still a giant..." à l'Université d'été 2008 du MEDEF
Flickr - cc - Pruneau

Mis à jour le
6 novembre 2012

Les Cdb

Dans cet article : biographie, louis gallois, parcours




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt
VA Press : Zoom sur la parentalité étudiante La diffusion des méthodes modernes de contraception et la possibilité d'interromp… https://t.co/MMu6Oi2VMt
VA Press : Pour leur 25ème anniversaire les SMS entament leur déclin Les SMS existent depuis 1992 et ont explosé au seuil de l… https://t.co/tdxAU8yNRL