Carnets du Business


           

TingaTinga, l'art Tanzanien




Lundi 1 Février 2010




TingaTinga, l'art Tanzanien
Le style naïf en Tanzanie s'appelle TINGATINGA. C'est le nom de famille du premier artiste peintre de cet art naïf. Cet homme Edward Saïd TINGATINGA est originaire du sud de la Tanzanie.

Le manque de moyens dans lequel vivait sa famille ne lui a pas permis d'avoir une scolarité primaire complète. Il a émigré (à la mort de sa mère en 1952) de Tanga Region en Tanzanie, où il travailla dans une plantation de sisal pour subvenir à ses besoins, ainsi que pour les siens.

En 1960, Edward ainsi l'appelait on familièrement, car Saïd était celui de son père et TINGATINGA celui de son grand-père. La chance lui a été donnée de venir travailler pour un particulier à Dar Es Salaam, où un de ses cousins l'a présenté comme cuisinier !

Rien ne le prédisposait à ce mode de vie, que s'il était un excellent musicien et danseur traditionnel. Edward et ses amis saisissaient toutes les opportunités pour s'exhiber sur Dar es Salaam, d'où le nom du groupe « MAKONDI » de Msasani village (où il était le plus connu).

Edward est décédé à l'âge de 40 ans lors d'un incident avec la police routière. Sa carrière n'aura duré que 4 ans (de 1968 à 1972) ; il aura eu le temps de former 5 élèves, et après sa disparition, ces élèves ont formé à leur tour d'autres disciples.

A l'heure actuelle, cette école populaire de peinture TINGATINGA fonctionne activement et représente entre 400 et 500 peintres dans toute la Tanzanie. C'est un cas unique dans l'art populaire surgi spontanément, et, qui s'est développé par la seule volonté d'une communauté.

Le trésor de cet art pictural TINGATINGA s'enrichit au fil des années, avec des innovations apportées par chacun, et, ces disciples ne perdent pas la transmission des techniques, qui se fait oralement et sur le tas.

Toutes les œuvres présentent à première vue un air de famille assez prononcé, mais en y regardant de plus près, on peut discerner également des factures personnalisées.

Nous y joindrons également l'artisanat local. Cette démarche nous permettra de faire connaître les artistes de ce coin d'Afrique, et pourquoi pas instaurer des échanges.
Le réseau d'artistes et d'artisans dans quelques domaines, nous permet de vous proposer des ensembles originaux et chargés de culture.

Cartoons : Cette forme de peinture représente la vie du village, et des animaux d'un style naïf et très coloré.
http://www.african-tinga.com/fr/tinga_cartoons-index.php

Knife art : Cette forme de peinture au couteau représente la vie des masaïs.
http://www.african-tinga.com/fr/tinga_knife_art-index.php

Fine Art : Cette forme de peinture représente la nature ou la vie courante proche de notre style « impressionnisme »
http://www.african-tinga.com/fr/tinga_fine_art-index.php

Abstract art : Cette forme de peinture de façon abstraite représente la vie de l'Afrique de l'est.
http://www.african-tinga.com/fr/abstract_art-index.php

Pour plus d'information RDV sur http://www.african-tinga.com

Les Cdb




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer : la ministre de la Santé promet de mieux rembourser les perruques Alors que c’est une promesse qui n’est pa… https://t.co/nq91jQqhJJ
VA Press : Sommes-nous manipulés par Greenpeace ? https://t.co/sb3EzWqiGS via @wordpressdotcom
VA Press : La rémunération par les pourboires remise en question aux Etats-Unis Les discussions autour du service non compris… https://t.co/byKB26Edj1
VA Press : Les Etats-Unis quittent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU L’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikk… https://t.co/e9ysWRnaQc
VA Press : Les diagnostics de maladie de Lyme augmentent et c'est une bonne nouvelle Les médecins généralistes ont détecté plu… https://t.co/sxlVQles06