< head > < /head >
Carnets du Business


           

​L’Allemagne termine 2016 avec un excédent budgétaire de 6,2 milliards




Jeudi 19 Janvier 2017


L’Allemagne confirme son poids de leader économique de l’Europe en publiant le résultat budgétaire de l’année 2016 avec un excédent pour la troisième année consécutive. Un excédent de 6,2 milliards qui démontre une fois de plus le fossé avec ses voisins. Aujourd’hui c’est autour de l’utilisation de cette enveloppe que le débat se positionne : baisse des impôts, désendettement ou investissements.



ILD
ILD
2016, bonne année budgétaire pour l’Allemagne. Une fois de plus, alors que la plupart des pays européens courent après l’équilibre, Berlin publie des résultats qui place le pays dans une tout autre catégorie. Avec un insolent excédent budgétaire de 6,2 milliards, les défis politiques, migratoires et sécuritaires n’ont absolument rien changé pour le pays qui avance ainsi sa troisième année consécutive sans déficit. « Cette bonne santé s'explique par la baisse des taux d'intérêt et par l'accélération de la croissance. Plus dynamique que prévu (+ 1,9 %), cette dernière a généré un afflux de recettes fiscales » annonce l’ambassade du pays à Paris dans un communiqué.

Wolfang Schauble, le ministre des Finances du pays s’est félicité de ces résultats : « « Nous avons maîtrisé les défis financiers liés à la migration, massivement renforcé l'investissement et encore fortement délesté les länder et les communes sans avoir recours aux réserves ». « En 2016, l'État fédéral a ainsi versé aux länder plus de neuf milliards d'euros pour faire face à la crise des réfugiés. M. Schäuble entend affecter ces 6,2 milliards d'euros au désendettement de l'État. Cette stratégie a été qualifiée de « raisonnable » par la chancelière Angela Merkel » détaille le texte de l’ambassade.

Une décision qui crée un débat auquel nous ne sommes pas prêts d’assister en France avec l’hésitation entre désendettement, baisse des impôts ou investissements pour booster l’innovation. « La CSU, « soeur » bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), plaide pour des baisses d'impôts immédiates. M. Schäuble les rejette au motif que l'excédent budgétaire est dû à des facteurs ponctuels, et que cela ne permet pas d'envisager une baisse durable des rentrées fiscales. » Chacun ses problèmes…
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP