Carnets du Business


           

​Les péages n’augmenteront pas en 2015




Mercredi 8 Avril 2015


En sortant du conseil des ministres, Manuel Valls a annoncé que les péages d’autoroutes n’augmenteront pas en 2015, contrairement à ce qui a été annoncé. Le maintien des prix était une condition du Premier ministre pour que le gouvernement soutienne le plan de relance autoroutier.



​Les péages n’augmenteront pas en 2015
En 2015, les prix des autoroutes devaient augmenter de 1,07%. Alors que fin 2014 l’Autorité de la concurrence avait dénoncé les pratiques d’augmentation et la sur rentabilité des autoroutes, le gouvernement a haussé le ton. A la sortie du conseil des ministres de mercredi 8 avril, le Premier ministre a ainsi expliqué que l’augmentation n’allait pas avoir lieu et que la relation houleuse entre les sociétés d’autoroutes et l’Etat était en voie d’apaisement.
 
Pour rappel, l’opposition entre les gestionnaires des autoroutes et les autorités se sont détériorées depuis que l’Autorité de la concurrence a dévoilé que les tarifs ont grimpé de 21,7% en dix ans sans justification suffisante en termes de trafic ou de cout de gestion. Depuis, explique Le Monde, «  les parlementaires ont multiplié les propositions allant de la taxation des profits à la reprise des concessions en passant par la renégociation des contrats. Ségolène Royal, la ministre de l’écologie, a même proposé d’instaurer la gratuité des autoroutes le week-end. »

Coup de pression du gouvernement

Fin 2014, l’Autorité de la concurrence « avait suggéré aux pouvoirs publics de profiter du plan de relance autoroutier à venir pour renégocier les contrats de concession à leur avantage et à celui des usagers » explique le quotidien. C’est ce que Manuel Valls a finalement décidé de faire.
 
Le gel des prix est quasiment garantie grâce au PM qui a laissé comprendre qu’il s’agissait d’une condition du gouvernement pour finalement engager le fameux plan de relance de 3,2 milliards d’euros que les sociétés d’autoroute cherchent à engager et qu’elles financent elles-mêmes. Sans l’accord de l’Etat, aucune démarche ne peut être enclenchée, les sociétés le savent. « Ce plan - sans financement public ni hausse des tarif - a été négocié entre fin 2012 et 2013 et avalisé par la Commission européenne en ocobre 2014. Mais le gouvernement avait lui-même bloqué ensuite le dossier pour se pencher sur la situation des concessions d’autoroutes » rappelle Le Monde. 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Cancer de la peau : les parents protègent bien leurs enfants mais s'oublient Le gendarme français de la concurrence… https://t.co/AHTkJW3sck
VA Press : Le droit de vote restera garanti pour les personnes handicapées Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des person… https://t.co/Iy6mrHQ4oz
VA Press : Oui, rappelons-le, le Paracétamol peut être dangereux pour la santé Le triste fait-divers de Naomi Musenga qui est… https://t.co/ipufb8Mrlq
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/I4qIoo1swL