< head > < /head >
Carnets du Business


           

​Pas de taxe sur l’épargne salariale




Lundi 28 Août 2017


Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, interrogé par RTL, a assuré que l’épargne salariale ne serait pas modifiée. Une annoncé phare pour la rentrée du gouvernement qui se veut rassurante alors que les entreprises ne cachent pas leurs incertitudes sur les évolutions fiscales à venir.



La mise au point est faite sur l’épargne salariale : le gouvernement n’y touchera pas. Alors que le rapport de force à l’Assemblée nationale est clairement en faveur du gouvernement, chaque annonce de projet de loi prend une ampleur politique. Interrogé par la RTL, Bruno Le Maire a mis les points sur i pour ce qui concerne l’épargne salariale. « Cette épargne salariale, aujourd'hui, elle n'est pas fiscalisée au titre de l'impôt sur le revenu, nous ne toucherons pas à cela » a expliqué le ministre de l’Economie au micro de la radio.
 
L’enjeu est de taille comme le montrent les chiffres publiés par Le Figaro, « Selon une étude du ministère du Travail publiée ce lundi, près de 16,9 milliards d'euros ont été versés en 2015 par les entreprises au titre des dispositifs de participation, d'intéressement ou d'épargne salariale, un montant en hausse de 7,4% par rapport à 2014. En 2015, 54,9% des salariés du secteur privé, hors agriculture, avaient accès à au moins un de ces dispositifs. Une proportion qui diminue depuis 2013. Ces compléments de rémunération ont atteint en 2015 une moyenne de 2422 euros par salarié bénéficiaire. »

L’inquiétude vient du fait que Edouard Philippe a annoncé un prélèvement forfaitaire unique de 30% des revenus de l’épargne sans détailler le type d’épargne concernées. Après avoir annoncé que le Livret A ne sera pas concerné, c’est au tour de l’épargne salariale.

La médiatisation autour des annonces du gouvernement dans le domaine de la fiscalité s’explique par le flou général qui entoure le projet gouvernemental. Les entreprises qui attendent d’en savoir plus sur la capacité du gouvernement à mener la réforme du code du travail jusqu’au bout, s’interrogent sur les moyens que l’exécutif va trouver pour réduire le déficit public en abaissant les charges. Une formule complexe qui incite à la méfiance tant que les ingrédients n’auront pas été listés.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP