Carnets du Business


           

0,3% de croissance française pour le premier trimestres 2019




Mardi 30 Avril 2019


D’après les premiers chiffres de l’Insee, la croissance française au premier trimestre 2019 est de 0,3%, contre 0,4% prévu. Un résultat que le ministère de l’Economie a choisi de défendre comme positif, aux vues des performances européennes.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
On s’attendait à mieux mais les autres font pire. Voilà en somme comment on pourrait résumer la position du gouvernement sur les chiffres de la croissance du début d’année. « La croissance économique a atteint 0,3% en France au premier trimestre, soit le même niveau qu'au dernier trimestre 2018, en raison notamment d'une consommation des ménages dynamique, selon une première estimation publiée mardi par l'Insee. Ce résultat est légèrement inférieur à la prévision publiée le 19 mars par l'organisme public, qui avait alors tablé sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,4%. Il est en revanche conforme à la dernière estimation de la Banque de France » rapporte Le Figaro .
 
Interrogé à ce sujet par France 2, le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, a assuré que ce résultat était honorable par rapport aux autres pays européens. « Selon l'Insee, le chiffre du premier trimestre - qui intervient dans un contexte de ralentissement économique généralisé au sein de la zone euro - s'explique principalement par la hausse de la demande intérieure, portée par la consommation. Entre janvier et mars, cette dernière a grimpé de 0,4%, alors qu'elle était restée stable au trimestre précédent. La consommation en biens s'est ainsi redressée de 0,2% (après avoir reculé de 0,6%) tandis que celle de services est restée dynamique (+0,5% après +0,6%) » contextualise le quotidien français.
 
Ce quasi tiers de point de croissance est notamment porté par un solide niveau d’investissements principalement des entreprises. « Le commerce extérieur, qui s'était fortement redressé entre octobre et décembre, a en revanche pesé sur l'activité: sur les trois premiers mois de l'année, les exportations ont marqué le pas (+0,1% après +2,2%), alors que les importations ont de nouveau progressé (+0,9% après +1,2%) » précise Le Figaro. Cette balance extérieure tire une fois de plus la croissance vers le bas.

Joseph Martin

Dans cet article : croissance, France, Insee, Le Figaro



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter