< head > < /head >
Carnets du Business


           

19 milliards de contrats en 2015 pour Thalès




Mardi 23 Février 2016


En 2015, le groupe de défense Thalès a battu tous les records en signant des contrats d’une valeur totale de 19 milliards d’euros, dont cinq contrats supérieurs à 500 millions d’euros. C’est une grande avancée pour le groupe qui sort de six années de stagnation.Pour la période 2016-2018, Thalès s’offre le luxe de tabler sur une croissance de 5% chaque année.



Image d'illustration, libre de droit, source Pixabay
Image d'illustration, libre de droit, source Pixabay
C’est un record absolu pour le groupe Thalès. Le vendeur d’armes français a signé en 2015 pour 19 milliards d’euros de contrats. « Après cinq à six ans de stagnation, le groupe de défense et de hautes technologies s'est non seulement remis en mouvement mais encore il a enclenché la vitesse supérieure, tout en conjuguant croissance et rentabilité. Les résultats de l'exercice 2015, rendus publiques ce mardi 23 février, donnent l'image d'un Thales beaucoup plus conquérant » résume Le Figaro , qui a par ailleurs publié un entretien du patron du groupe, Patrice Caine.
 

+31% par rapport à 2014

« 2015 a été une année exceptionnelle, marquée par des prises de commandes de 19 milliards d'euros, supérieures à notre chiffre d'affaires qui s'élève à 14 milliards d'euros. Cela représente une progression de 31% par rapport aux 14,4 milliards d'euros de contrats signés en 2014. C'est absolument considérable » a ainsi confié au quotidien le PDG de Thalès.

Avec cinq contrats supérieurs à 500 millions d’euros, dont la modernisation du métro de Londres, les Rafales d’Egypte et du Qatar, mais aussi les satellites militaires Syracuse 3. Ces énormes contrats sont accompagnés de la progression aussi des petits et moyens contrats. Des résultats d’autant plus satisfaisant qu’ils sont positifs dans toutes les branches de Thalès.

Enfin, du point de vue de la profitabilité aussi les résultats sont meilleurs qu’anticipés : « Le bénéfice opérationnel (ebit) a franchi un niveau record jamais atteint de 1,2 milliard d'euros, soit une marge opérationnelle de 8,6% du chiffre d'affaires » affirme Patrice Caine. Des résultats qui donnent des ailes au groupe qui vise désormais une croissance de 5% par pour la période 2016-2018.

Lire en intégralité l’article sur Le Figaro.fr
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : La canicule de 2003, toujours dans les mémoires mais encore égalée A chaque épisode caniculaire, le souvenir de cel… https://t.co/3MrdkxqBRP
VA Press : La Turquie maintient son boycott de l’Eurovision Le patron de la télévision publique turque vient de confirmer que… https://t.co/pRT2QsryLg
VA Press : Construire sa maison : bois et écologie font-ils bon ménage ? Souvent présenté par ses promoteurs comme un matériau… https://t.co/ALL3PUv1EI
VA Press : Article n°1265 Les oppositions ont beau gesticuler, les chiffres sont têtus L’opposition de gauche et l’opposition… https://t.co/jrHLJCu4LA
VA Press : Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège Le texte de loi interdisant les portables à… https://t.co/LLcOdv7leP