< head > < /head >
Carnets du Business


           

2017, année noire des fournisseurs d’électricité et de gaz




Mercredi 30 Mai 2018


Le médiateur national de l’énergie annonce le chiffre record de 15 000 litiges enregistrés en 2017 soit 19% de plus par rapport à 2016. Engie et Eni (Italie) sont en tête des fournisseurs les plus décriés pour leurs pratiques commerciales.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’est son rôle et il est prêt à l’assumer. Le médiateur national de l’énergie a lancé une charge sans détour contre les fournisseurs de gaz et d’électricité, n’hésitant pas à nommer ceux qui se comportent le moins bien. « Le médiateur national de l'énergie, une institution créée en 2006 pour défendre les consommateurs d'énergie avec l'ouverture à la concurrence du secteur, indique avoir été saisie d'environ 15.000 litiges l'an dernier, soit une hausse de 19% par rapport à 2016 » rapporte Capital sur son site internet.

Par communiqué, médiateur a détaillé la situation en expliquant que la plupart des litiges sont liés à des contestations de factures. Il note par la même occasion que de nouveaux conflits sont en hausse « comme ceux liés au démarchage. » « Engie (ex-GDF Suez) et l'italien Eni arrivent en tête des fournisseurs pointés du doigt pour leurs pratiques commerciales (contestations de contrat et démarchage trompeur ou déloyal). Eni est aussi celui ayant enregistré le taux de litige le plus important. Pour le médiateur, certains fournisseurs ne semblent pas "maîtriser le B.A.-BA de leur métier", décrivant un Eni "empêtré dans des problèmes de facturation", ou un Engie qui "a dû arrêter la commercialisation" d'un de ces contrats "qu'il ne parvenait pas à facturer" » résume le magazine économique.

Engie n’est donc pas ménagée, d’autant que le communiqué rappelle que des sanctions exceptionnelles ont été décidée contre le groupe mais également contre Direct Energie pour des pratiques « douteuses ». Par ailleurs, l’arbitre du secteur s’inquiète des pratiques des nouveaux arrivants sur le secteur, principalement Total, et des démarchages qui ont déjà donné lieu à des remontées et des contestations. «Le médiateur regrette aussi le manque de transparence des acteurs sur leurs offres commerciales qui promettent parfois d'importantes économies pour le consommateur. Enfin, sur le marché du gaz, dont les tarifs réglementés sont amenés à disparaître après une décision de justice en ce sens, le médiateur réclame la mise en place d'un "système de prix de référence" et "d'un fournisseur de dernier recours" pour protéger les consommateurs » conclue Capital.fr.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Dépression post-partum : le poids de la douleur Une étude fait le lien entre la douleur ressentie après l’accouchem… https://t.co/iK5FckAfPI
VA Press : Mieux manger c’est lutter contre la dépression Une étude de l’Inserm et de chercheurs de l’université de Montpellie… https://t.co/sqWgiisv3J
VA Press : Le Français progresse en chiffre mais pas en proportion 300 millions de personnes parlent français dans le monde, c… https://t.co/6eDrz0AZML
VA Press : Cancer du sein : les astuces pour éviter la prise de poids Le cancer du sein est une épreuve suffisamment compliqué… https://t.co/mwWbgihhIh
VA Press : Une application utilise l’espace pour diminuer le nombre d’accidents de voitures Quatre associés du Sud de la Franc… https://t.co/mww2SKUGR6