Carnets du Business


           

Air France : augmentation du salaire du PDG




Jeudi 21 Avril 2016


En 2014, la rémunération du PDG d’Air France était de 645 000 euros puis en 2015 de 1,062 million euros : il a ainsi augmenté de 65%.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du Point, d’après une dépêche AFP, explique que « la rémunération du PDG du groupe Air France-KLM Alexandre de Juniac a été fixée au titre de l'année 2015 à 1,062 million d'euros, en hausse de 65 % grâce à une part variable indexée sur les résultats financiers », selon les informations qui figurent sur le document de référence du groupe.

Ainsi, le PDG du groupe a annoncé « début avril qu'il quitterait cet été ses fonctions de PDG pour rejoindre l'association du transport aérien international (IATA). »

L’article ajoute que « la rémunération d'Alexandre de Juniac est composée d'une part fixe de 600 000 euros et d'une rémunération variable qui a atteint en 2015 462 000 euros », selon le même document cité.

L’article du Point précise que « cette part variable repose principalement sur "la performance quantitative - l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) et le free cash-flow étant supérieurs au budget" et de façon plus marginale sur la "performance qualitative". »

Il ajoute que « Ce dernier critère concerne "la mise en oeuvre de la stratégie du plan "Perform 2020" y compris la stratégie de développement du low cost, des partenariats long-courriers, et de la maintenance, satisfaction des passagers et progrès dans le processus d'intégration du groupe", selon le texte. »
 

« Injustice totale » pour le syndicat des pilotes

L’article explique que « le groupe franco-néerlandais a renoué avec les profits en 2015 pour la première fois depuis 2008, avec un bénéfice net de 118 millions, après 225 millions de pertes l'année précédente. »
 
Par conséquent, « pour redresser le groupe, Alexandre de Juniac a engagé un premier plan de restructuration, "Transform 2015", en 2012, qui s'est notamment traduit par la suppression de 5 500 postes. Un second plan, baptisé "Perform 2020", lui a succédé, mais il a donné lieu à des négociations tendues avec les syndicats. »
 
Lire l’intégralité de l’article du Point ici.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j