Carnets du Business


           

Air France change de stratégie et veut monter en gamme




Jeudi 24 Janvier 2019


Le nouveau patron d’Air France, Ben Smith, annonce qu’il veut relever la compagnie en misant sur une offre haut de gamme. Un changement radical de stratégie qui colle avec l’image traditionnel de la compagnie mais qui pourrait être trop tard.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’est un changement à 360 degrés de stratégie. Alors que la compagnie avait lancé une filiale low cost en 2017, le nouveau directeur général d’Air France-KLM annonce qu’il veut miser sur le haut de gamme. Le nouveau patron assume ce retournement et annonce la fermeture de la filiale Joon  qui n’aura pas fait long feu. En faisant abstraction des deux dernières années de conflit social et de l’image renvoyée, l’idée à du sens. Air France est une compagnie dont les services sont reconnus dans le monde entier. Miser sur cet image de service à la française a donc du sens.
 
« Pour autant, le défi est de taille. Non seulement parce que la concurrence est rude sur ce marché exigeant et coûteux, mais aussi parce qu'Air France part de loin. Si la qualité de service des hôtesses et stewards et la restauration à bord n'ont dans leur ensemble rien à envier aux meilleures compagnies, il en va différemment pour l'aménagement des cabines et la qualité des sièges de la majorité des avions long-courriers de la compagnie » analyse La Tribune .

L’investissement devra être important pour proposer un service vraiment au niveau de la concurrence. Le nouveau patron promet ainsi une homogénéisation de l’organisation des sièges à bord pour que l’image de marque et la qualité des service soient plus évidents pour les clients. « Selon plusieurs sources, cette redistribution des sièges va essentiellement profiter à la classe Premium Economy, qui va prendre plus d'espace dans les avions. La différence de service avec la classe économique sera beaucoup plus marquée qu'elle ne l'est aujourd'hui. Un moyen d'attirer ou de fidéliser les voyageurs professionnels qui voyagent déjà dans cette classe ou en classe économique. Pour un grand nombre d'entreprises, il est plus économique de faire voyager leurs collaborateurs en classe économique et de leur payer un jour d'hôtel supplémentaire » ajoute La Tribune, toujours bien informée dans ce dossier.

Elisabeth Reault

Dans cet article : Air France, ben Smith, La Tribune



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter