Carnets du Business


           

Apple manœuvre bien malgré la chute des ventes d’iPhone




Jeudi 2 Mai 2019


Le groupe Apple résiste bien à la chute des ventes de l’iPhone et à la baisse de 5,11% de son chiffre d’affaires. Grâce au développement des recettes des services, la société change ses équilibres et effectue un repositionnement stratégique intelligent.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Apple ne veut plus parler des résultats de l’iPhone. En revanche, le groupe est intarissable lorsqu’il s’agit de la progression de ses services. « Les résultats du second trimestre 2019 d'Apple ont été bien accueillis par les marchés. Malgré une baisse de 5,11% de son chiffre d'affaires, le géant de la tech montre des signes encourageants du côté des services, qui lui permettent de compenser la chute des ventes de ses Iphone. Apple pourrait repasser au dessus du trillion (millier de milliards) de dollars de valorisation. Le groupe affiche une tendance à la baisse mais des indicateurs meilleurs que ceux anticipés par les marchés. Son chiffre d'affaires de 58 milliards de dollars sur le trimestre est 5,1% inférieur à celui de l'an passé, tandis que ses bénéfices ont diminué de 16% à 11,6 milliards de dollars » résume La Tribune.
 
La forte concurrence, l’augmentation des prix et la perte d’avantages concurrentiels ont fait reculer l’iPhone. Alors qu’il y a encore un an, ses ventes représentaient 61% du chiffre d’affaires du groupe, aujourd’hui ce serait autour de 53%. Une situation qui s’explique par la baisse des ventes des téléphones, mais aussi par le succès des nouveaux iPad (+20%) et la croissance des services (+16%). Pour ce qui est de ces derniers, « leur poids reste limité par rapport à celui des produits mais le groupe a commencé son virage stratégique. Aux Etats-Unis, le service de streaming musical Apple Music a déjà dépassé Spotify. Et en mars, le groupe a lancé son offre Apple News+ aux Etats-Unis, avec un accès à tout un catalogue de magazine. Un service de jeux vidéo en streaming sur smartphone et un concurrent de Netflix, Apple TV+, devraient également suivre dans le courant de l'année » poursuit le magazine économique français. En se libérant de la dépendance d’un produit phare, le groupe donne une leçon de stratégie.

Joseph Martin

Dans cet article : apple, iPhone, La Tribune, services



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter