Carnets du Business


           

Attractivité : la France s’en sort mieux que l’Allemagne et le Royaume-Uni




Mardi 4 Juin 2019


Le baromètre annuel du cabinet EY assure que la France attire plus les investisseurs que ses voisins. Dans un contexte global de baisse des investissements étrangers dans les pays étudiés, la France continue à attirer de nouveaux investissements directs étrangers.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
1 027 projets d’investissements étrangers avec création d’emplois ont été enregistrés en France en 2018. Un chiffre en toute petite progression par rapport aux 1 019 de 2017. Mais si la progression a beaucoup ralenti, c’est beaucoup mieux que la plupart des pays et surtout que nos voisins européens. Ces chiffres sont en effet issus du baromètre annuel de EY qui est sorti mardi 4 juin et qui note une baisse de 4% des investissements étrangers sur l’ensemble des 48 pays étudiés. « Le Royaume-Uni, qui reste numéro un de ce classement européen avec 1 054 projets, a connu une chute de 13 % du nombre de projets par rapport à 2017. Quant à l’Allemagne, elle laisse sa deuxième place au classement à la France, une première depuis 2009. Elle n’a enregistré, l’an dernier, que 973 projets d’investissements, contre 1 124 en 2017. EY n’en précise pas le montant moyen » rapporte Le Monde .

Le Royaume-Uni reste donc devant la France mais du côté des tendances notre pays s’en sort plutôt bien par rapports aux défis. « Qu’ils soient externes ou internes, le pays semble vivre une parenthèse euphorique. Ni le Brexit, ni le ralentissement mondial, ni la réforme fiscale américaine, ni les guerres commerciales menées par Donald Trump contre la Chine ou l’Union européenne, ni enfin les « gilets jaunes » n’ont pour l’instant rebuté les investisseurs internationaux. Cela corrobore l’étude du cabinet A. T. Kearney, publiée mi-mai, qui a placé pour la première fois l’Hexagone dans le top 5 des pays les plus attractifs pour les investisseurs internationaux » continue le quotidien.

Malgré une fiscalité plus lourde que les voisins, la France tient donc et progresse. « La France peut-elle rester sur cette dynamique positive ? Rien n’est assuré. En effet, selon l’enquête réalisée auprès de 500 dirigeants internationaux, l’étoile de M. Macron et du pays est en train de pâlir. Alors que 55 % des décideurs étrangers jugeaient, début 2018, que l’attractivité de la France allait s’améliorer dans les trois ans à venir, ils n’étaient plus que 30 % à le penser début 2019. Plus ou moins l’étiage moyen depuis 2013… » relève Le Monde.

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter