Carnets du Business


           

Avion de transport électrique : les ambitions d’une startup toulousaine




Jeudi 26 Août 2021


Aura Aéro, une startup toulousaine a pour ambition de mettre en activité un avion électrique de transport de marchandise d’ici 2027. Un projet fou mais réaliste pour la petite structure qui ne rougit pas de la comparaison avec Tesla.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Autant mettre la barre très haute. Les fondateurs de la start-up Aura Aéro ne rougissent pas en expliquant s’inspirer de Tesla pour leur projet d’avions électriques. Avec des moyens loin de rejoindre ceux du milliardaire Elon Musk, les trois fondateurs de la structure veulent révolutionner le secteur du transport aérien. D’ici 2027, ils veulent mettre en circulation un avion électrique de transport régional de marchandise. Un pari fou mais réalisable.

D’autant que le secteur de l’aviation est propice aux ruptures technologiques qui ouvrent des perspectives. « Fondée il y a trois ans par des anciens d'Airbus, Aura Aéro compte aujourd'hui quelque 80 salariés et développe un avion de voltige, baptisée Intégral R, dont la chaîne d'assemblage est installée dans un hangar de l'ancienne base aérienne de Toulouse-Francazal (Haute-Garonne), non loin des tubes d'essais de la société californienne de transport Hyperloop.  C'est un lieu chargé d'histoire : outre sa situation en Occitanie, berceau de l'aéronautique en France, le bâtiment a accueilli en 1935 la première base aérienne de l'armée française.  Le biplace en bois-carbone noir mat a réussi son premier vol en juin 2020. D'abord thermique, l'appareil sera ensuite décliné en moteur électrique pour un premier vol l'année prochaine et des livraisons à partir de 2023 » lit-on sur le site Boursorama.

Pour parvenir à proposer des solutions vraiment alternatives aux avions traditionnels, plusieurs étapes importantes restent à franchir. Autant de plafonds de verre technologiques à briser. « Le secteur aéronautique est engagé dans un long chemin pour réduire son impact environnemental et réduire le volume des émissions de CO2, responsables du réchauffement climatique. Mais en l'état, la capacité de stockage des batteries n'est pas suffisante pour faire voler des avions moyen ou long-courriers. Le secteur explore également d'autres pistes comme les avions hybrides (combinant thermique et électrique) et l'avion à hydrogène (pas attendu avant 15 ans). D'autres constructeurs développent actuellement des prototypes, comme le Suédois Heart Aerospace, dont la mise en service de son ES-19 est prévue en 2026 ou le Velis Electro du Slovène Pipistrel » appuie l’article précité.

Pour l’heure, un seul appareil électrique est homologué en Europe et il s’agit d’un avion biplace sans ambition de transports de marchandise.

Joseph Martin

Dans cet article : Avion, Boursorama, transport, électrique



Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook

L'actualité de la RSE









2ème édition, revue et augmentée