< head > < /head >
Carnets du Business


           

BA Bordeaux et Lyon les prix ont plus que triplé en vingt ans




Mercredi 28 Février 2018


Les notaires viennent de publier une analyse de l’évolution des prix de l’immobilier de dix-sept grandes villes françaises, Paris non compris, ces vingt dernières années. Les prix se sont envolés dans la plupart des villes, mais c’est à Bordeaux puis Lyon que la progression est la plus importante.



ILD
ILD
Vingt ans, dans le domaine de l’immobilier, c’est tout une époque. D’après les conclusions d’analyses des notaires, publiées par BFMTV, dans certaines villes françaises les prix ont même plus que triplés. Avec pour record Bordeaux où les prix ont augmenté de 248% pour les logements anciens et 215% pour les vieilles maisons. « La capitale de la Grande Aquitaine est passée du 14ème rang en 1997 au 2ème rang en 2016 des villes où le prix des appartements sont les plus élevés.  Et de la 12ème à la 3ème place pour les maisons » nous apprend la chaine.

 « La hausse est impressionnante. Les notaires ont analysé les prix immobiliers de 17 métropoles de 1997 à 2016. Et pour certaines d'entre elles, c'est une véritable flambée qui s'est opérée. Ces 17 métropoles, définies par le Code général des collectivités territoriales sont Lyon, Aix-Marseille-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Brest, Montpellier, Nancy, Tours, Dijon et Orléans » écrit la chaine d’information. Evidemment, sur une période aussi longue, de nombreux facteurs économiques sont à prendre en compte pour contextualiser ces évolutions énormes. D’autant que sont comptabilisées des années de prix de l’immobilier en Franc. Mais ces prix permettent tout de même de mieux comprendre l’évolution de l’accès a la propriété pour les citaddins.
« Pour les appartements anciens, c'est Lyon qui remporte la deuxième place de la hausse la plus importante avec un bond de 203%. La ville des Lumières est suivie de Toulouse (+198%), de Nancy (+97%) et de Brest (+92%). Coté maison, c'est Rennes qui occupe la deuxième place de l'augmentation la plus importante avec une envolée de 83%. Elle est suivie de Nancy (+79%), de Brest (+92%) et de Dijon (+79%) » apprend-on par ailleurs.

Lire ici en intégralité l’article de BFM TV Business

Joseph Martin

Dans cet article : BFMTV, Bordeaux, immobilier, Lyon, notaires




Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter