Carnets du Business


           

Banques : 2 milliards de dollars pour avoir manipuler sur le marché des changes




Mercredi 19 Août 2015


Neuf banques au total ont été condamnées à verser deux milliards de dollars pour avoir participer à des manipulations sur le marché des changes.



Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Deux milliards de dollars : ce sera le prix à payer pour neuf banques condamnées après avoir effectuer des manipulations sur le marché des changes.
 
Un article en ligne du journal Le Monde  affirme que « des investisseurs ayant lancé une action en nom collectif contre des banques accusées de manipulations sur le marché des changes sont parvenus à des arrangements avec neuf établissements qui leur ont permis de récupérer plus de deux milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) au total », selon les dires de l’un de leurs avocats. Le Monde ajoute que « ces investisseurs poursuivent des procédures contre sept autres banques. »

Un « scandale des marchés »

L’article du Monde liste le nom des banques qui apparaissent parmi les neufs banques concernées. On y trouve « HSBC Holdings, Barclays, Citigroup, BNP Paribas, Goldman Sachs Group, Royal Bank of Scotland et UBS».
 
Mais outre ces neufs établissements, l’article souligne que des poursuites judiciaires visent également 7 autres banques : « Ces accords ne concluent pas la procédure engagée en 2013 par les investisseurs s’estimant lésés, car sept autres banques et leurs filiales restent poursuivies, dont la française Société générale, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Morgan Stanley, Bank of Tokyo-Mitsubishi, RBC Capital Markets et Standard Chartered. »
 
Ce véritable scandale des marchés réunit donc la plupart des banques les plus importantes, et met en avant des faits qui se seraient déroulés avant l’année 2013. L’article du journal le Monde explique : « Il est reproché aux cambistes de ces banques d’avoir utilisé des forums de discussion sur Internet et des messageries instantanées pour se concerter de façon indue afin d’infléchir un taux de référence du marché des changes, sur lequel transitent chaque jour quelque 5 300 milliards de dollars. »
 
Une affaire lourde de sens donc, qui amènera certainement les banques à payer le prix lourd en termes de procédures judiciaires.
 

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE







2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir l… https://t.co/TKJ7UMkymY
VA Press : Les journalistes de l’affaire Weinstein récompensés par le Pulitzer Les journalistes du New York Times et New Yorke… https://t.co/3YJx38HuB0
VA Press : Nathalie Baye au secours des grands singes menacés Plusieurs personnalités dont Nathalie Baye ont décidé d’utiliser… https://t.co/rXrPeKijs9
VA Press : Se coucher tard, c’est avoir plus de chance de mourir D’après une étude britannique effectuée en analysant un demi-… https://t.co/EzyUBr4to0
VA Press : « Les aliments qui empoisonnent » : l’alerte de 60 millions de consommateurs La revue 60 millions de consommateurs… https://t.co/CRvLK7tV1j