Carnets du Business


           

« Black Friday », la bonne opération des enseignes




Vendredi 24 Novembre 2017


Le concept qui a été importé par Amazon et Apple s’impose d’année en année en France comme un rendez-vous entre consommateurs et commerçants. A l’heure où les soldes mobilisent de moins en moins les foules, c’est une bonne opération.



ILD
ILD
Pour ceux qui ont fait un tour, même express sur internet, difficile de passer à côté du « Black Friday ». Entre Halloween et Noël, c’est la nouvelle ficelle des commerçants qui veulent attirer les consommateurs. «À un mois de Noël, le Black Friday - qui a lieu aux États-Unis traditionnellement au lendemain de la fête de Thanksgiving - est devenu un rendez-vous incontournable sur Internet comme en magasins dans l'Hexagone. Partout, les promotions s'échelonnent de -20% à -70%. Dès lundi, des avant-premières ont donné le ton chez Darty comme chez Auchan avec une «Black Friday Week» » raconte Le Figaro.

Ce n’était pourtant pas gagné tant les habitudes de consommation américaines ne réussissent pas toujours à s’imposer chez nous. Et en l’espèce, ce sont surtout les gros cylindrés des nouveaux secteurs technologiques qui sont responsables de la percée de cette habitude. Ce seraient en effet Apple et Amazon qui auraient importé le black Friday en France il y a sept ans. Et ça marche, sans que l’on comprenne vraiment pourquoi, « Les internautes envisagent de dépenser en moyenne 187 euros au total pour leurs achats en ligne sur ces deux journées. Près d'un sur deux utilisera son mobile pour faire la chasse aux bonnes affaires. Dans neuf cas sur dix, le Black Friday permettra aux Français de commencer leurs cadeaux de Noël. Mais «si les consommateurs anticipent leurs achats dès la fin novembre, le pic de la semaine de Noël reste bien là», indique Mélanie Crosnier, experte chez Gfk » rapporte le quotidien français.

Alors que les commerçants se plaignent chaque année des piètres chiffres des traditionnelles soldes, on a du mal à ne pas les opposer au Black Friday. Les habitudes ont changé. Sur internet les comparateurs de prix ont cassé ces derniers, mais une bonne grosse promotion bien ciblée peut toujours faire croire aux consommateurs qu’ils ont besoin d’un objet, d’un habit ou d’un produit parce qu’il est moins cher. Sauf que maintenant on ne passe plus devant une vitrine mais on change d’onglet.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche


L'actualité de la RSE



L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : L’ancien VP Facebook qui interdit le réseau social à ses enfants Chamath Palihapitiya, ancien Vice-président chargé… https://t.co/iG2N2npbc7
VA Press : Salmonelle chez de jeunes enfants : extension des mesures de retraits des laits infantiles concernés Le 2 décembre… https://t.co/TCkXfJOAJG
VA Press : Réduire la teneur en sucre, le nouveau défi de la filière alimentaire Dans une nouvelle étude, l'OMS cherche à savo… https://t.co/sfsJI45Klj
VA Press : Corse, la nouvelle collectivité sur le chemin de l’autonomie ou de l’indépendance La liste nationaliste corse « Pè… https://t.co/3dUGc5RTIB
VA Press : Oui à la protection des enfants sur Internet ! Le Chef de l'État a déclaré samedi l'égalité femmes-hommes « grande… https://t.co/BhvVAo7YLt