< head > < /head >
Carnets du Business


           

BlackBerry accuse Facebook de violation de brevets




Mercredi 7 Mars 2018


BlackBerry qui n’est plus un acteur de la téléphonie mais s’est replié sur les logiciels affirme que Facebook et ses filiales ont violé des brevets d’encodage de messages et de notifications. Une accusation démentie par le réseau social et qui annonce un bras de fer titanesque.



Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Pour s’en prendre à Facebook, il faut avoir un dossier bien rempli. BlackBerry a décidé de lancer les hostilités contre le géant mondial en l’accusant de viol de brevets. Une plainte a été déposée le  6 mars pour violation de brevets détenu par le groupe canadien sur l’encodage de messages et de notifications.

Il faut dire que BlackBerry joue gros dans le domaine. Après la dégringolade de l’entreprise dans le domaine des téléphones, les activités ont été réorientées vers les logiciels se sécurité et de services aux entreprises. Ses brevets déposés au fil des années sont sa plus grande richesse. « Le groupe canadien cherche à obtenir une injonction contre le réseau social, ainsi que des dommages-intérêts pour les pertes encourues, bien qu'il n'ait fourni aucun montant » rapporte Europe 1.

Il semble cependant que l’objectif de BlackBerry soit d’obtenir de Facebook un accord pour transformer ce contentieux en partenariat. « Nous avons beaucoup de respect pour Facebook et l'importance qu'il accorde aux capacités des messageries électroniques, dont certaines ont été inventées par BlackBerry » a déclaré la porte-parole de la société par communiqué. BlackBerry souhaite établir un partenariat avec "Facebook, Instagram et WhatsApp" en vue "d'un avenir branché et sécuritaire", selon le communiqué. "Cependant, nous sommes fondés à prétendre que Facebook a violé notre propriété intellectuelle, et après plusieurs années de dialogue, nous avons aussi l'obligation envers nos actionnaires d'utiliser les recours juridiques appropriés", a estimé BlackBerry » lit-on sur le site d’Europe 1.

La réponse de Facebook ne s’est pas fait attendre. Loin d’ouvrir la porte vers un partenariat le réseau social a été très offensif. Un responsable juridique de Facebook a ainsi estimé que cette démarche de BlackBerry s’expliquait par la mauvaise santé du groupe canadien. « Après avoir arrêté d'innover, BlackBerry cherche désormais à taxer l'innovation des autres. Nous avons l'intention de nous battre » affirme ce dernier.

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche









2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Géant du théâtre et voix inoubliable : Jean Piat est mort Mardi 18 septembre Jean Piat est mort à l’âge de 93 ans.… https://t.co/dUccvYmb3C
VA Press : Patrimoine marseillais : la fausse victoire de la ministre de la Culture Par communiqué, la ministre de la Culture… https://t.co/VR3avs967C
VA Press : Non les billets pour Al Pacino ne sont pas trop chers La presse s’est empressée d’aller chercher sur Twitter des me… https://t.co/KhOCz0wssv
VA Press : La drôle de boutique qui ouvre à l’Elysée Des goodies kitch en produits dérivés de l’Elysée ont été révélés à l’occ… https://t.co/vUB253ZggF
VA Press : « Mademoiselle de Joncquières », les femmes n'ont pas attendu MeToo pour exister Le réalisateur Emmanuel Mouret s’e… https://t.co/Ffr2SSmH99