Carnets du Business


           

Canal + débourse plus d’un milliard d’euros pour un distributeur de chaines européen




Mercredi 29 Mai 2019


Le groupe Canal + confirme qu’il a gardé ses ambitions avec l’achat pour plus d’un milliard d’euros du distributeurs de chaines M7 au fonds d’investissement Astorg. Avec M7, Canal met la main sur la diffusion européenne de HBO, Eurosport, Disney Channel et National Geographic.



Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Voilà une annonce qui montre qu’il ne fallait pas mettre Canal hors-jeu trop vite. Alors que le groupe a raté quelques opportunités dans le sport ou la VOD, il garde les moyens de ses ambitions. Preuve en est l’annonce d’une acquisition à plus d’un milliard d’euros. Par communiqué, Canal+ a ainsi annoncé l’achat du distributeur de chaines M7 au fonds d’investissement Astorg. « Le groupe Canal+ espère approcher les 20 millions d’abonnés dans le monde grâce à cet opérateur de télévision payante (3 millions d’abonnés), basé au Luxembourg, qui distribue des chaînes comme Disney Channel, HBO, Eurosport ou National Geographic au Benelux et en Europe centrale. « Nous sommes très fiers d’annoncer le plus gros projet d’acquisition du groupe Canal+ à l’international », a tweeté Maxime Saada, le patron de Canal+ » souligne Le Monde .

Avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 400 millions d’euros, le groupe espère que cette acquisition sera rapidement amortie. Si la Commission européenne valide l’opération, ce sera une première étape dans la reconquête de Canal. « M7 agrège et distribue des chaînes locales et internationales, par satellite et plates-formes OTT (services en ligne), en Belgique, Pays-Bas, Autriche, République tchèque, Slovaquie, Hongrie et Roumanie. Pour Canal+, cette acquisition représente une opportunité de développement à l’international alors que la chaîne subit une érosion de son parc d’abonnés en France. En 2018, le groupe comptait 300 000 abonnés individuels de moins en métropole qu’en 2017, selon les résultats annuels publiés par sa maison mère, Vivendi, en février. Soit une baisse de 4,4 %, à 4,73 millions » poursuit le quotidien français. De quoi inverser la tendance en misant sur l’international et en étoffant l’offre de contenus exclusifs par ces chaines très populaires. HBO en particulier et ses séries à succès planétaires sont un argument de taille pour l’exportation.

Joseph Martin




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter