Carnets du Business


           

Carlsberg s’offre les boissons non alcoolisées Britvic




Mardi 9 Juillet 2024


Le 8 juillet 2024, le géant danois de la brasserie, Carlsberg, a officiellement annoncé l'acquisition de Britvic, un leader britannique dans la production de boissons non alcoolisées. Cette transaction, évaluée à 3,3 milliards de livres sterling (environ 3,9 milliards d'euros), est une nouvelle étape dans la stratégie de diversification de Carlsberg face à la baisse de consommation d'alcool.



Carlsberg veut se diversifier

Pour s'adapter à la tendance de déconsommation d'alcool sur fond d’inquiétudes pour la santé de la part des nouvelles générations, les brasseurs se tournent vers les boissons rafraîchissantes sans alcool. Carlsberg, classé parmi les cinq plus grands brasseurs mondiaux, emboîte le pas à ses concurrents en investissant dans des produits non alcoolisés. Pour ce faire, le groupe a jeté son dévolu sur le britannique Britvic qui permet ainsi à Carlsberg de diversifier son portefeuille.

L'offre de 3,3 milliards de livres (3,9 milliards d'euros) reflète l'importance stratégique de cette acquisition pour Carlsberg. Britvic, presque centenaire, détient une quarantaine de marques de boissons rafraîchissantes et de sodas, incluant des marques populaires comme Robinsons et MiWadi. En France, Britvic est surtout connu pour ses sirops Teisseire et ses jus de fruits bio Pressade. Sur son marché natal, Britvic embouteille également plusieurs marques de l’américain PepsiCo, notamment Pepsi Max, 7UP, Lipton Ice Tea et Rockstar Energy.

Des synergies attendues entre les deux groupes

Le président non exécutif de Britvic, Ian Durant, a souligné que cette acquisition créera un « groupe international élargi bien placé pour saisir les opportunités de croissance dans divers secteurs des boissons ». Le directeur général de Carlsberg, Jacob Aarup-Andersen, a également exprimé sa satisfaction, affirmant que « la combinaison des portefeuilles de Britvic et de Carlsberg créera une proposition améliorée sur les marchés du Royaume-Uni et de l'Europe occidentale ».

L'intégration de Britvic dans Carlsberg offre en outre des synergies potentielles, notamment en termes de distribution et de marketing. La solide présence de Carlsberg sur les marchés européens peut être exploitée pour promouvoir les marques de Britvic, augmentant ainsi leur visibilité et leur part de marché.

 

Paolo Garoscio




Recherche

Rejoignez-nous
Twitter
Rss
Facebook










2ème édition, revue et augmentée