< head > < /head >
Carnets du Business


           

Casino : la maison va se mettre à faire crédit




Mercredi 25 Avril 2018


Le groupe de supermarchés a annoncé qu’il proposerait à ses clients des paiements à crédit ou en différé à partir de 20 euros d’achat. Une proposition qui est jugée floue par les associations de défense des consommateurs qui demandent au groupe d’en dire plus sur les frais du crédit.



ILD
ILD
La maison fait crédit. Casino a annoncé la mise en place d’un système de paiement en différé à partir de 20 euros d’achat pour ses clients. Une pratique déjà en place chez les concurrents même si l’option est disponible plutôt à partir de 50 euros ou 100 euros pour les autres enseignes. Une démarche qui s’explique notamment par la baisse systématique des ventes d’environ 10% à la fin du mois.

La possibilité sera donc donnée dans le cadre de l’application que lance le groupe, « Casino Max ». Les clients pourront par ce biais demander à payer en différé ou en plusieurs fois en choisissant la date du débit. Casino a tout de même précisé que le paiement en différé ne pourrait pas dépasser quatre échéances. « La vraie innovation proposée par Casino réside dans le seuil - très bas - à partir duquel le paiement différé est débloquable: 20 euros. Pour le paiement fractionné, les clients du groupe Casino pourront y avoir recours à partir de 50 euros d'achats. L'idée du groupe est tout simplement de prendre un mode de consommation courant pour les biens durables et de le tourner vers l'alimentation. Pour ce qui est des frais, Casino assure que «tout n'a pas encore été décidé, l'option ne sera accessible que dans 6 jours» » rapporte Le Figaro .

Et c’est forcément là que la bat blesse. Difficile en effet de comprendre la stratégie du groupe et ce qu’elle impliquera sans en savoir plus sur les frais occasionnés. Du point de vue de la communication du groupe, le mystère autour de ce point est étonnant et n’a pas échappé aux associations de consommateurs. « Il est difficile de déterminer si cette offre de Casino est acceptable pour les consommateurs sans connaître le montant des frais. Sur ces questions de crédit, on ne peut être dogmatique » déclare UFC Que-Choisir, cité par Le Figaro. Et d’ajouter que les pratiques du groupe ont déjà été passées à la loupe « Il est intéressant de noter, reprend l'UFC-que choisir, que lorsqu'on crée un compte chez Casino pour accéder à ce service en prétendant avoir de hauts revenus, la demande est tout de suite acceptée, alors qu'avec de bas revenus, on est redirigé vers un crédit à la consommation

Joseph Martin





Rejoignez-nous
Twitter
Rss

Recherche





L'actualité économique avec le JDE




2ème édition, revue et augmentée



VA Press sur Twitter
VA Press : Dépression post-partum : le poids de la douleur Une étude fait le lien entre la douleur ressentie après l’accouchem… https://t.co/iK5FckAfPI
VA Press : Mieux manger c’est lutter contre la dépression Une étude de l’Inserm et de chercheurs de l’université de Montpellie… https://t.co/sqWgiisv3J
VA Press : Le Français progresse en chiffre mais pas en proportion 300 millions de personnes parlent français dans le monde, c… https://t.co/6eDrz0AZML
VA Press : Cancer du sein : les astuces pour éviter la prise de poids Le cancer du sein est une épreuve suffisamment compliqué… https://t.co/mwWbgihhIh
VA Press : Une application utilise l’espace pour diminuer le nombre d’accidents de voitures Quatre associés du Sud de la Franc… https://t.co/mww2SKUGR6